Fairy Tale

fairytalebox

But du jeu :

Le but: poser des cartes personnages, lieux et récit qui vont nous faire un beau conte de fées…
L’autre but: poser des cartes devant soi pour avoir le plus de points de victoire possible.
Il y a 100 cartes, divisées en 4 peuples: les humains, les dragons, les fées et les forces des ténèbres. Chaque carte donne un certain nombre de points de victoire.
Le jeu va se dérouler en 4 tours. A la fin des 4 tours, on passe au décompte des points. Le joueur qui a le plus de points gagne la partie.

Avis :

La mythologie japonaise a toujours fasciné les occidentaux que nous sommes. Il faut qu’avec leurs kamis, leurs yoreis et autres esprits de la nature, il y a de quoi enchanté et rendre curieux. Après des apparitions dans des cartes Magic, notamment avec l’extension Kamigawa, le folklore japonais vient faire une incursion sur nos tables de jeu avec Fairy Tale, jeu de cartes à ne pas collectionner et qui part sur un principe tout simple, le draft. Alors que vaut ce petit jeu contenant seulement 100 cartes ? Quels sont ses mécanismes ? Le jeu est-il fait pour durer ? Petite analyse critique d’un jeu de cartes assez sympathique.

Fairy Tale est un jeu de cartes exclusivement. Pas de plateau de jeu, pas de pions, rien que des cartes. Le système de jeu reste assez simple à mettre en place. Chaque joueur démarre avec un paquet de cartes en main. Il en choisit une puis donne le paquet à son voisin. La carte qu’il a prise reste sur le coté face cachée. On continue cela jusqu’à la fin de toutes les cartes. Puis les joueurs vont jouer leur carte les unes après les autres dans l’ordre qu’ils ont choisis. Le but est de se constituer une armée de faire des combos avec des pouvoirs qu’activent certaines cartes. Il y a trois parties comme ceci, puis un décompte des points à la fin de la troisième donne. Celui qui a le plus de points a gagné, logique ! Mais le jeu demeure tout de même assez fin, car il faut prévoir ce que peut prendre l’adversaire et jouer finement ses cartes suivant les pouvoirs, car on peut très facilement se retrouver avec des cartes retournées qui ne servent plus à rien. En général, les cartes de chaque peuple ont les mêmes capacités, mais les peuples ont tout de même des spécificités bien particulières. Le jeu se veut donc assez plaisant et surtout très rapide, ce qui est parfois très agréable.

fairy_tale_table

Les peuples représentés sont les peuples typiques que l’on rencontre dans un nombre incalculable de romans, films et autres bande dessinées d’héroïc-fantasy. Ainsi, on a les fées, jouant sur leur nombre et contrant les forces de ténèbres. Ces dernières ont le pouvoir de se faire retourner des cartes et donc d’annuler leurs points. Les dragons et les humains restent plus classiques dans leur pouvoir et piochent un peu dans les deux autres camps. D’un coté purement esthétique, les cartes sont relativement belles et profitent de graphismes bien travaillés et ressemblant à des personnages de manga. Néanmoins, et surement pour un coté plus occidental, les dessins demeurent tout de même assez éloignés d’un manga avec des yeux faisant la moitié du visage. Bref, tout cela reste très coloré et on distingue de façon pertinente les différents peuples (jaunes pour les humains (n’y voyez pas là un quelconque acte de racisme…), vert pour les dragons (logique), orange pour les fées et gris pour les forces du mal).

Au final, Fairy Tale est un jeu de cartes assez sympathique et pas prise de tête. Il représente d’ailleurs une bonne alternative au très onéreux Magic. Ceci dit, le peu de cartes et la redondance des effets risquent d’en faire un jeu à ne pas trop ressortir souvent sous peine d’en faire très vite le tour. Présentant un univers connu mais sous un angle différent, Fairy Tale reste un jeu au système bien sympa, simple, jouable et rapide. Idéal en début de soirée avant d’attaquer un gros jeu.

Note : 13/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net