octobre 27, 2020

L’Horrible Invasion – Mygalomanie

mad-movies-1

Titre Original : Kingdom of the Spiders

De: John Bud Cardos

Avec William Shatner, Tiffany Bolling, Woody Strode, Lieux Dressler

Année: 1977

Pays: Etats-Unis

Genre: Horreur

Résumé:

Un vétérinaire et une entomologiste combattent une invasion de mygales dans une petite ville américaine.

Avis:

En 1975, un grand film allait révolutionner le monde du cinéma dans le domaine de l’horreur et notamment de l’horreur animalière. Ce film est bien entendu Les Dents de la Mer de Steven Spielberg. Redéfinissant les codes du genre, le film a eu un tel succès que des émules n’ont pas tardé à voir le jour. Que ce soit les serpents, les crocodiles, les orques, les insectes, toute espèce craignos pour l’homme y est passé. Et les résultats sont parfois assez surprenants. L’Horrible Invasion s’inscrit dans cette vague opportuniste puisqu’en lieu et place du grand requin blanc, on aura droit à de la mygale en pagaille. Sauf qu’ici, nous serons dans le haut du panier, d’une part parce que le choix de l’animal est intéressant, mais surtout parce qu’il ne tourne pas en dérision la force de l’animal à taille réelle. Il faut dire que l’on a vu des tonnes de films ridicules avec des araignées géantes, à tel point que cela frise plus la comédie que l’horreur, mais l’Horrible Invasion se contente de petites bestioles pernicieuses et c’est un plus indéniable.

KINGDOM-SPIDERS--1-

Nous sommes dans les années 70 au Texas. Un fermier perd l’une de ses plus belles vaches et demande au vétérinaire de la soigner. Ce dernier envoie des analyses de sang à un laboratoire et constate que la bête est morte des suites de morsures d’araignées. Alarmée par les résultats des tests sanguins, une entomologiste de charme vient sur place pour voir ce qu’il s’y passe. C’est alors qu’une légion de mygales affamées s’en prend à tout le monde dans le seul but de se nourrir et de faire des réserves.

Le pitch est très simple mais avec la jaquette choisie, on pourrait croire que l’on va être face à un ancêtre d’Arac Attack. Mais après visionnage, il n’en est rien, bien au contraire. Nous sommes face à un vrai film d’horreur, où l’angoisse monte petit à petit et où les mygales restent à leur taille réelle. D’ailleurs, le film à employer plus de 5000 vraies mygales, dont beaucoup ont perdu la vie durant le tournage, se faisant écraser dans tous les sens. Mais c’est aussi là que réside le génie du film. Plutôt que d’affubler l’histoire d’une araignée mère de dix-huit mètres de hauteur, le réalisateur optimise l’effet de taille, le nombre et la faculté de se faufiler de partout. Ainsi, le film gagne en angoisse, reste crédible et ne part pas dans le fantaisiste. D’autant plus que la fin est très nihiliste et change énormément des films de l’époque qui se termine toujours bien.

Néanmoins, le film n’est pas exempt de défauts, à commencer par un rythme assez lent et des prises de risque minimum sur les effets de peur. En effet, il faudra attendre la fin du film pour que tout s’active rapidement et avoir droit à un peu d’action. D’un point de vue gore, quelques cadavres seront bien trouvés, mais cela reste gentil, le budget n’étant certainement pas monstrueux. Le plus gros défaut du film provient de certains personnages qui ne sont pas assez travaillés ou à peine esquissés et qui restent jusqu’au bout du film. On peut citer la tenancière du restaurant, le shérif ou encore le maire, qui sont des personnages intéressants à la base, mais dont le traitement n’est pas efficace. Et puis il reste l’amourette à deux balles entre les deux personnages principaux, mettant à mal une relation espérée avec l’ex belle-sœur du héros et cela n’est pas forcément important et c’est assez mal amené.

Par contre, s’il y a bien une chose d’étonnante dans ce film, c’est que la mort des personnages peut subvenir n’importe quand. Il y a plusieurs morts marquantes dans ce film et le pari était assez osé de faire mourir certains personnages qui peuvent prendre de l’importance. D’ailleurs, on craint aussi pour d’autres personnages, comme la petite fille, qui sera mis à mal à plusieurs reprises. Il est juste dommage que le parti pris de prendre de vraies mygales s’avère parfois décevant, l’animal étant craintif et fuyant l’homme ou s’immobilisant en présence d’un être humain. Tout cela manque de vivacité et de véritable attaque. Mais ne boudons pas notre plaisir, car le film reste réaliste et assez prenant, ce qui est rare dans les films d’arachnides.

l_horrible_invasion_photo_3

Au final, L’Horrible Invasion est un film assez plaisant qui n’a pas trop souffert des affres du temps et qui peut se targuer d’une belle édition en DVD. Si certains moments sont assez longs ou lents, le film garde un charme fou et reste efficace grâce à une utilisation intelligente des araignées et un traitement plausible. Bref, un film à déconseiller aux arachnophobes mais les fans de cinéma de genre seront certainement comblés.

Note: 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.