Les Bâtisseurs – Moyen-Age

img-51e69aefce7dc

But du Jeu :

Construisez des bâtiments en recrutant des artisans et atteignez en premier les dix-sept points.

Avis :

On a souvent tendance à ne jurer que par les gros jeux de société. Ceux qui coûtent bien chers, où il y a plein de jetons, de pièces et de grands plateaux et pour lesquels il faut rajouter trois rallonges sur la table et s’apprêter à se libérer au moins trois heures de temps. Alors certes, il est vrai que la plupart des jeux de très grande qualité se retrouvent dans ces boîtes-là, mais il y a aussi les party games et les petits jeux de cartes qu’il ne faut pas oublier. D’ailleurs, Time’s Up est certainement le jeu le plus vendu pourtant c’est le plus facile à reproduire chez soi avec des bouts de carton. Les Bâtisseurs Moyen-Age est un petit jeu de cartes qui ne coute pas très cher et qui a le bon gout d’être simple et assez efficace. Malheureusement, dans la lutte au succès, pas sûr que le jeu se fasse un nom, car malgré une mécanique sympa et fluide, le jeu s’enlise vite dans une certaine redondance et le recherche d’optimisation sera plus fastidieuse qu’autre chose.

Le jeu possède une mécanique très simple. Pour gagner, il faut faire dix-sept points avant tout le monde. Les points se gagnent en construisant des bâtisses diverses et variées liées à l’univers du Moyen-Age comme des châteaux-forts, des étables ou encore des chaumières. Chaque bâtiment coute un nombre plus ou moins élevé de matériau et en fonction de sa taille, une fois construit, le bâtiment rapporte plus ou moins de points. Pour construire ses bâtiments, il faut recruter des artisans, qui ont une valeur qui va de 2 à 5. Chaque artisan donne un nombre différent de matériau et on peut mettre n’importe quel nombre d’artisans sur une bâtisse à construire. Durant le jeu, on a droit à trois actions et prendre des cartes compte pour une action, que ce soit un bâtiment ou un ouvrier, mais engager un ouvrier sur un bâtiment pour commencer la construction prend aussi une action. On débute le jeu avec des pièces d’or. Si le recrutement des artisans est gratuit, une fois engagé dans la construction d’un bâtiment, il devient payant, allant de 2 à 5. Quand un bâtiment est construit, il rapporte des points, mais aussi un nombre précis de pièces, permettant un recrutement plus actif. Seulement, il faut faire attention de recruter moins d’ouvriers que de pièces gagnées afin d’être rentable.

batisseurs_02

Il s’agit donc d’un jeu d’optimisation, essayant de prendre un minimum d’ouvriers pour construire des bâtiments afin de gagner des tours sur ces adversaires. Si sur le papier le jeu s’avère plaisant et assez rapide, il devient vite redondant et parfois assez agaçant. En effet, le tour de jeu est très important, laissant un choix important dès le départ. Alors bien évidemment des cartes viennent compléter celles prises, mais la part de chance est très importante, voire trop. Les stratèges essayeront de s’en donner à cœur joie afin de prendre un maximum de cartes pour optimiser leur tour, mais cela n’est pas vraiment évident. Si l’on compte que l’on peut payer cinq pièces pour faire une action de plus, il y a parfois moyen de changer la donne, mais cela reste très anecdotique, surtout que les pièces ne sont pas faciles à récolter. Autre point noir sur le jeu, les tours peuvent parfois être très longs suivant les joueurs autour de la table. Ceux voulant à tout prix optimiser leur tour risquent fort de prendre du temps pour jouer et réfléchir à leurs prochains coups. Néanmoins, une pointe de stratégie vient compléter le tableau car il est possible de prendre un bâtiment et de ne jamais le construire sans aucun malus à la fin. Ainsi, on peut bloquer un adversaire, le privant d’un bâtiment facile à construire ou alors lui permettant de gagner la partie. D’un point de vue du design, Les Bâtisseurs Moyen-Age reste assez inégal. Les cartes de bâtiments sont très jolies et le fait de les tourner pour montrer leur construction est agréable, mais les personnages se ressemblent tous et ont une sale tronche de dessin numérique.

Au final, Les Bâtisseurs – Moyen-Age est un petit jeu de cartes qui n’est pas dénué d’intérêt et qui est assez rapide à mettre en place avec une mécanique simpliste et plaisante. Seulement, le jeu laisse beaucoup de place au hasard et chaque partie risque fort de se ressembler à cause de l’unique manière de gagner des points de victoire. Plaisant, mais pas inoubliable.

Note : 13/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net