octobre 27, 2020

Honeymoon

574044.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Leigh Janiak

Avec : Harry Treadaway, Rose Leslie, Ben Huber, Hanna Brown

Année : 2015

Pays : Etats Unis

Genre : Drame / Horreur

Résumé :

Juste après leur mariage, Paul et Béa arrivent sur les bords d’un lac isolé pour y passer leur lune de miel. Peu de temps après, Paul surprend Béa déambulant au beau milieu de la nuit et en pleine forêt, seule et totalement désorientée. Le comportement distant et de plus en plus étrange de sa jeune épouse incite Paul à penser que ce qui semble lui être arrivé au fond des bois ne relève pas seulement du simple somnambulisme…

Avis :

Premier film de la réalisatrice Leigh Janiak, Honeymoon jouit d’une assez bonne réputation grâce à son parcours lors des différents festivals fantastiques à travers le globe ! Cette renommée est elle pour autant justifiée ?

088892.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour commencer, il faut préciser que comme pour beaucoup de premiers films et encore plus dès que l’on s’attaque au cinéma de genre, le budget est très très serré et ne permet pas de faire forcement tout ce que le ou, en l’occurrence pour Honeymoon, la réalisatrice a en tête ! Donc petite leçon de cinéma pour les nuls : Quand on n’a pas d’argent, qu’est ce qu’il faut faire pour réaliser un bon film ? Soit une idée simple et efficace (Projet Blair Witch ou Paranormal Activity) soit un casting en béton armé (Buried) ! Pour être honnête, Honeymoon ne possède pas d’idée bien définie et navigue sur plusieurs sous catégories du cinéma de genre sans trop savoir où il vous emmène et niveau casting, même si les deux acteurs principaux ne sont pas mauvais, ils ne sont pas non plus transcendants au point de porter Honeymoon sur leurs épaules.

Coté acteurs, on retrouve l’actrice écossaise Rose Leslie, devenue célèbre pour avoir incarnée Ygritt la sauvageonne amoureuse de Jon Snow dans Game of Thrones ainsi que Harry Treadaway que l’on a pu découvrir dans la série TV Penny Dreadfull. Comme, je le disais un peu plus haut, certes les acteurs ne sont pas particulièrement mauvais mais on reste sur un casting uniquement composé d’acteurs habitués à des seconds rôles de séries télé. Ils n’ont ni l’un ni l’autre assez de charisme pour sauver le métrage et le porter à bout de bras dans ce quasi huis clos en tête à tête.

Niveau scénario, c’est pour le moins brouillon ! Si la première partie du film, dans laquelle il n’y a aucun élément fantastique, est plutôt réussie et rend les personnages plutôt attachants, dès l’arrivée des premiers faits étranges on se perd un petit peu dans la narration. Comportements étranges, marques suspectes sur le corps, pertes de mémoire, l’attitude de la jeune femme perturbe son mari et on reste pour le moins circonspect devant certaines réactions de celui-ci qui ne semble pas forcement se préoccuper du sort de son épouse… Si l’effet de doute et de questionnement sur l’état de santé psychologique des protagonistes était voulu, c’est plutôt réussi car le spectateur est plutôt désappointé mais malheureusement, la dernière partie du film vient foutre tout en l’air avec un « twist » pour le moins étrange et qui tombe à plat !

149419.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

A force de mélanger plein de sous genre dans un même film et sans en avoir les moyens financiers, le casting qu’il faudrait ou bien la qualité derrière la caméra, Honeymoon reste un film anecdotique aussitôt vu aussitôt oublié. Dommage, car on sent très bien que les intentions de départ étaient louables.

Note : 10/20

Image de prévisualisation YouTube

Par La_Malédiction

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.