Man on the Moon

961729_1019427864737289_1464579672_n

De : Milos Foreman

Avec Jim Carrey, Danny DeVito, Courtnet Love, Paul Giamatti

Année: 1999

Pays: Etats-Unis, Angleterre, Japon, Allemagne

Genre : Drame

Résumé :

La carrière du comique américain Andy Kaufman, mort en 1984 d’un cancer du poumon. Né à New York en 1949, il débute dans de nombreux cabarets avant de se faire remarquer à la télévision dans la célèbre émission « Saturday Night Live ». Il est une des vedettes de la série « Taxi » puis provoque les réactions les plus diverses en montant des spectacles originaux, notamment au Carnegie Hall de New York.

Avis :

Milos Forman, c’est LE réalisateur de « Vol au-dessus d’un nid de coucous » ou d’ »Amadeus« , mais l’homme d’origine tchécoslovaque n’a pas fait que ça. Sa carrière s’étale sur plus de cinq années, pendant lesquelles il a réalisé douze films. « Man On The Moon » sorti en 2000 est son avant-dernier pour l’instant. C’est un film qui va se consacrer à un monstre de l’humour aux Etats-Unis, appelé Andy Kaufman. Comique de Stand-up, provocateur à l’humour noir, voire presque du non-humour, le réalisateur va adapter de 1949, sa naissance, jusqu’à 1984, où il décédera des suites d’un cancer.

Une vie passionnante, un humour intriguant, subversif, improbable. La vie, l’humour et surtout la personnalité d’Andy Kaufman avaient tout d’un film, tant c’était tout simplement incroyable et mémorable. Alors, il était logique que ce personnage complètement dingue finisse par attirer le regard d’un cinéaste. Ce cinéaste sera Milos Forman, qui venait tout juste de signer un autre biopic sur un homme à la personnalité tout aussi mémorable « Larry Flint« . Avec « Man On The Moon« , le réalisateur offre un rôle incroyable à Jim Carrey, qui démontre toute l’étendue de son talent dans un tout autre registre que celui dans lequel le comique officie habituellement.

10921911_1019427938070615_211898054_n

Depuis qu’il est tout petit, Andy Kaufman a toujours voulu être l’un des plus grands artistes au monde. Ayant une volonté de fer, une chance plus que bienveillante, l’homme aura réussi à passer des petits clubs de la côte est, au studio d’Hollywood. Ne cessant jamais de surprendre, il va alors se bâtir une réputation d’excentrique et de grande gueule. Se définissant comme un comédien non-comique, ses dérapages, autres blagues incomprises et ses différents personnages auront fait couler beaucoup d’encre au court de sa courte carrière.

C’est un hommage à l’un des comiques les plus énigmatiques que les Etats-Unis aient pu connaitre que Milos Forman rend avec ce « Man On The Moon« . Et encore le mot énigmatique est bien faible à la découverte de cette personnalité hors-norme que personnellement, je ne connaissais pas et que j’ai pris plaisir à découvrir.

Portrait incroyable de toutes les dérives, Andy Kaufman s’avère être tellement fascinant, repoussant, sans cesser de repousser les limites de l’humour, au point de se demander quand est-ce que la frontière entre l’humour et l’indécent a pu être franchis. Avec ce film, Milos Forman livre le portrait d’un homme aussi drôle qu’insupportable et en fin de compte très touchant. Rebelle, capricieux, provocateur, indécent, décalé d’entrée de jeu, j’ai adoré la première scène, qui annonce la couleur de suite. Le film est tout simplement génial à suivre. Tordant dans ses dérapages improbables, dans ses personnages foutrement audacieux (celui de Tony Clifton est tout simplement impayable et rien que pour lui et l’audace qu’a eue Kaufman, le film vaut mille fois le coup d’œil, vous n’allez pas en revenir, surtout que Jim Carrey nous offre un show incroyable) et ainsi les shows d’Andy Kaufman, que ce soit à la télé ou sur scène, il n’avait peur de rien ce type et je me suis franchement amusé devant, autant que parfois, j’ai pu être choqué aussi par le comportement outrancier de cet homme, aujourd’hui des personnages comme ça ne passerait plus.

Pour accompagner son personnage parfaitement exagéré, Milos Forman a eu l’heureuse idée de faire simple dans sa réalisation. Certes, elle est un peu plate et sans grande surprise, mais elle reste pourtant efficace et surtout elle accompagne bien le personnage de Kaufman dans ses dérives, sans les accentuer, le personnage et ses discours se suffisant à eux-seuls.

Comme je le disais, Jim Carrey offre un tour de force avec ce film et l’on ne peut que remercier Milos Forman de lui avoir confié le rôle. Si à l’époque, il est connu pour son génie comique, l’acteur canadien prouve là que son domaine s’étend bien plus loin que l’on ne l’avait imaginé et qu’il peut aussi bien officier dans le comique que dans le drame. Avec ce film et les différentes facettes de son personnage, Jim Carrey arrive autant à faire pouffer de rire qu’à émouvoir. Danny DeVito joue avec humour l’agent d’Andy Kaufman. Un agent bien souvent dépassé par les événements pour notre plus grand plaisir. Courtney Love, qui retrouve le réalisateur pour la deuxième fois, joue parfaitement les amoureuses, puis on trouvera aussi Paul Giamatti excellent dans un rôle très drôle. Ainsi que de petites apparitions pour Christopher Lloyd ou encore le trop rare et génial Vincent Schiavelli.

10941745_1019427911403951_538066647_n

« Man On The Moon » est un très bon film de Milos Forman. Le réalisateur aura dressé un portrait fascinant de bout en bout et révélé un Jim Carrey incroyable. L’acteur est décidément l’un des meilleurs comédiens qui soit, capable de tout jouer. D’ailleurs, même si le film en lui-même est bon, il ne serait surement pas aussi exceptionnel si Jim Carrey n’était pas là, car dans un sens, c’est lui qui fait tout le film.

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net