octobre 29, 2020

The Signal

148260.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : William Eubank

Avec : Brenton Thwaites, Beau Knapp, Olivia Cook, Lawrence Fishburne

Année : 2015

Pays : Etats Unis

Genre : Science Fiction

Résumé :

Nick et Jonas sont étudiants en première année à MIT (Massachusetts Institute of Technology). Passionnés de piratage, ils ont déjà déjoué le système de sécurité de MIT. Quand ils décident de faire un road trip à travers le Sud-Ouest des Etats-Unis avec la petite amie de Nick, Hailey, leur trajet se trouve être détourné par un génie de l’informatique qui attire leur attention. Le trio se retrouve alors entraîné dans une zone étrangement isolée. Soudain, tout devient noir. Nic est devenu un captif, ils découvrent alors qu’ils font partie d’un complot hors normes.

Avis :

The Signal est le deuxième film de William Eubank après Space Time : l’Ultime Odyssée, qui était un film de commande sous forme de clip géant pour le groupe Angels & Airwaves mené par Tom DeLonge le leader du groupe Blink 182.

Donc même si sur le papier, c’est son second long métrage, le film qui nous intéresse ici est bel et bien le premier véritable film de son réalisateur et pour un premier essai, autant vous dire de suite qu’il n’a pas choisi la facilité !

097020.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Doté d’un budget de seulement 2 millions de dollars, Eubank s’attaque à un sujet pour le moins délicat à savoir la science fiction !

Sujet compliqué mais loin d’être impossible pour un premier film mais c’est vrai que le fait d’avoir un budget plus que serré, oblige d’avoir un scénario et une écriture en béton armé et malheureusement c’est ce qu’il pêche dans The Signal.

L’histoire part dans plein de directions différentes au point de perdre clairement le spectateur. Non pas que ce soit bordélique mais c’est surtout qu’avec le recul, on se demande ce que venaient faire certains éléments du film qui au final ne servent absolument à rien et contribuent à justement compliquer l’histoire pour pas grand-chose ! Un peu plus de simplicité aurait amélioré largement la qualité du métrage.

On se perd forcement dans tout ce coté énigmatique étant donné que les réponses sont très rarement données et le plan final ne va pas aider à la compréhension générale de ceux qui étaient déjà perdus en plein milieu !

Pour autant The Signal est loin d’être un mauvais film. C’est un film maladroit et qui aurait mérité un montage un peu mieux rythmé et plus linéaire à mon gout, mais il reste pour autant assez fascinant.

On s’identifie plutôt bien au personnage principal qui se retrouve largué dans une aventure pour le moins étrange, à subir des tests et autres manipulations autant sur le point psychologique que physique par des scientifiques mystérieux et peu bavards. Et à ce titre, on est aussi décontenancé que lui quand on se rend compte des « modifications » qu’il arbore avec son compagnon de route au fur et à mesure que l’histoire avance.

A ce sujet, il faut reconnaitre à leurs justes valeurs la qualité des effets spéciaux qui est tout bonnement stupéfiante quand on connait le budget du film. On reconnait également la qualité visuelle et la patte du réalisateur qui aime travailler sur les effets de vitesse dans ses scènes (ralentis ou accélérations) comme il l’avait déjà fait avec brio dans Space Time.

Coté casting, Brendon Thwaites découvert récemment dans The Given s’en sort sans non plus crever l’écran et on retrouve avec plaisir un Lawrence Fishburne efficace dans son rôle de scientifique mystérieux.

210104.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Au final, The Signal est un film qui peut laisser sur sa faim, interloquer ou complètement désappointer mais il a l’avantage malgré de nombreux défauts d’asseoir le fait que son réalisateur est un petit orfèvre de l’image et qu’un peu mieux encadré et conseillé il pourrait très prochainement faire l’unanimité ! A suivre…

Note : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Par La_Malédiction

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.