octobre 28, 2020

Impitoyable

impitoyable.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Unforgiven

De : Clint Eastwood

Avec Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman, Jaimz Woolvett

Année: 1992

Pays: Etats-Unis

Genre: Western

Résumé:

Kansas 1880. William Munny, redoutable hors-la-loi reconverti dans l’élevage va, à la demande d’un jeune tueur, reprendre du service pour venger une prostituée défigurée par un cow-boy sadique.

Avis:

Très souvent, lors de la cérémonie des oscars, il y a des films qui raflent tout sur leur passage. On retient bien évidemment Titanic ou Le Seigneur des Anneaux, qui ont même battu des records, mais bien souvent on oublie d’autres films tout autant impressionnants. Clint Eastwood est tout d’abord un militaire qui se fait remarquer pour son physique afin de devenir acteur. Mais rapidement, dans les années 70, c’est derrière la caméra qu’il démontre un autre intérêt. Après des rôles de militaires, qui commencent à avoir raison de lui, il rentre de plein fouet dans le western et propose tout d’abord L’Homme des Hautes Plaines qui connaîtra un grand succès. Il continuera sur sa lancée avec des westerns comme Josey Whales Hors la Loi, Pale Rider ou encore Impitoyable. Ce dernier sera plusieurs fois récompensé et sera l’un des plus grands succès de Clint Eastwood en tant que réalisateur. Voilà maintenant 22 ans que le film est sorti et comme tout grand film, il n’a pas pris une ride.

18809522.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

En 1880, une jeune prostituée est défigurée par un homme en colère car elle s’est moquée de la taille de son pénis. Arrêté par le shérif de la ville, il est condamné à ramener des chevaux au propriétaire du saloon et donc de la prostituée. Se sentant trahies, les prostituées font compte commun et lancent une mise à prix sur la tête des deux hommes responsables de la défiguration de leur copine. William Munny est un ancien tueur qui s’est reconverti dans l’élevage. Il décide alors de reprendre du service lorsqu’un jeune tueur lui propose de l’aider dans le contrat et de partager la récompense. Mais entre l’inexpérience du jeune tueur, son âge avancé et un shérif qui fait fi des lois, l’expédition risque fort d’être plus difficile que prévu.

Pas de doutes, à la lecture du synopsis, nous sommes bien face à un western classique. Mais du classique Eastwood va signer une œuvre crépusculaire, touchante et très proche de ses personnages. Alors que Pale Rider était un film plutôt intimiste, Impitoyable est plus grand, plus épique, mais reste à un niveau humain. Le plus important dans ce film, c’est le travail sur les personnages. A l’image de William Munny, vieux bandit qui a du mal à gérer ses cochons ou à remonter sur un cheval. Son évolution est intéressante, et on peut voir le reflet de sa jeunesse dans le personnage du jeune tueur fougueux mais totalement inexpérimenté. Leur relation est touchante et très intéressante, confrontant deux générations différente mais proche. On aimera aussi le personnage de Morgan Freeman, lui aussi à la retraite, vivant avec les indiens et qui forme un duo drôle avec Clint Eastwood, sorte de vieux briscards qui doivent faire face à leurs faiblesses.

Mais le nec plus ultra est résolument le rôle du shérif tenu par un Gene Hackman totalement habité. Le personnage est à la fois glaçant et tendre C’est assez difficile à exprimer comme sentiment et cette dichotomie est absolument géniale. D’un côté, on sent un vrai comportement psychotique, une gâchette facile, un homme qui aime dominer. Et de l’autre, on a droit à un homme qui construit paisiblement sa maison et qui reste quelqu’un de respectueux envers les habitants de sa ville. La prestation de l’acteur est magistrale et il mérite bien son Oscar pour ce rôle.

Dans le fond, l’histoire se révèle très simple, comme un bon nombre de westerns, mais pose le problème de l’auto-justice. En effet, les prostituées lancent une mise à prix et on sera gêné par cette chasse, notamment auprès d’un jeune homme sensible et gentil qui n’a commis comme faute que celle d’être le partenaire d’un homme fou. D’ailleurs, à plusieurs moments dans le film, il essaye de se justifier, d’offrir des cadeaux, mais cela ne marche pas et qui plus est, c’est lui qui souffrira le plus. On peut donc y voir un parallèle avec notre société, ou tout du moins celle des années 90 et de sa fameuse peine de mort, qui peut tuer des innocents. C’est relativement intelligent et savamment amené. D’ailleurs, William Munny en vient presque à douter de ce qu’il fait. Le final, quant à lui, est un modèle de réalisation avec un gunfight prenant et intelligent.

18809535.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Au final, Impitoyable est un grand western, qui n’évite pas par moments quelques petites longueurs, mais qui demeure d’une grande force, encore aujourd’hui. On pourrait encore en écrire des lignes, comme le fait de déstructurer l’image du parfait cowboy avec le triste destin de l’anglais campé par Richard Harris, mais cela ne servirait pas à grand-chose, tant il y a dire. Et c’est bien là l’adage des grands films, faire parler, réfléchir et divertir et c’est ce que fait Impitoyable, qui n’a pas volé ses prix et sa réputation de film culte.

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Impitoyable »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.