Race for the Galaxy

pic236327

But du Jeu :

Explorez, développez, colonisez, produisez de la ressource, vendez et marquez le plus de points en douze cartes ou plus en les posant le plus rapidement possible.

Avis :

Il y a des jeux qui se vendent bien et il y a des jeux qui se vendent plus que bien et qui deviennent rapidement des incontournables. Si l’on exclut les grosses ventes de jeux classiques, il y a ce que l’on appelle les party game qui font généralement un carton, un peu comme Time’s Up, un jeu que l’on ne présente plus. A ce titre, il y a une exception, c’est Race for the Galaxy. Il ne s’agit ni d’un party game ni d’un jeu classique, mais d’un pur jeu de cartes stratégiques, avec pour thème la science-fiction et qui est vraiment un jeu complexe et difficile. Alors pourquoi tant de ventes et de succès dans le monde entier ? A un tel point que le jeu fait une apparition furtive dans le film Gone Girl de Fincher ? Retour sur un jeu de cartes hardcore, difficile d’accès mais qui devrait plaire à tous les fans de SF ou encore aux fins stratèges.

Race for the Galaxy est un jeu de cartes où chaque joueur part avec quatre cartes dans la main. Le but du jeu est simple, il faut poser le plus rapidement possible, ou avec une certaine stratégie, douze cartes devant soi. Pour poser les cartes, il faut payer des coûts en jetant des cartes. Du coup, notre main à tendance à vite s’amenuiser sans pouvoir poser quoi que ce soit. Durant son tour, le joueur a le choix entre cinq actions à faire. Il peut explorer, ce qui lui fait piocher des cartes. Deux choix se posent, soit le joueur pioche deux cartes et en choisit une, soit il en pioche cinq et n’en prend qu’une. Ensuite, le joueur peut développer, ce qui lui permet de poser une carte bâtiment, donnant des bonus. Il peut aussi coloniser, ce qui permet de poser des planètes ou des colons. Le joueur peut aussi faire le choix de vendre. Certaines cartes font des ressources, et vendre une ressource permet de piocher des cartes et de les garder en main. Bien entendu, plus une ressource est rare et plus on pioche de cartes. Enfin, un joueur peut prendre la décision de produire, c’est-à-dire qu’il pose des ressources sur ses cartes faisant de telles choses. Jusque-là, le jeu n’est pas trop compliqué. Là où ça se corse, c’est que chaque joueur choisit son action en même temps et la dévoile au même moment. Chaque joueur va faire toutes les actions dévoilées s’il en a envie. Seulement, celui qui a posé sa carte va avoir droit à un bonus et pas les autres. Par exemple, si un joueur choisit de se développer, quand il va poser sa carte, il va bénéficier d’un bonus de -1, soit une petite économie, alors que les autres joueurs pourront se développer mais au prix fort.

racegalaxy2

C’est d’ailleurs l’un des points les plus stratégiques du jeu. Car si deux joueurs jouent la même action, les deux bénéficient du bonus, mais les joueurs perdent une action en quelque sorte. Il faut donc essayer d’anticiper ce que peut joueur un adversaire dans son intérêt. Mais le plus complexe dans ce jeu, ce sont les logos. Bien évidemment, il est compliqué de mettre toutes les explications sur une carte, du coup, le jeu propose plein de logo, même dans les bonus. Si cela a un sens profond et est franchement bien foutu, les premières parties sont très complexes et peuvent décourager les joueurs les moins accros. D’autant plus que les règles sont nombreuses et que le jeu est si complet que parfois on se perd dans les logos et dans les effets de cartes. Race for the Galaxy fait donc partie des jeux que peuvent apprécier les hardcore gamers, établissant une stratégie au fur et à mesure des cartes piochées. A la fin du jeu, chaque carte possède un certain nombre de points de victoire et celui qui en a le plus gagne la partie. Au niveau du matériel, c’est plutôt sympathique, surtout dans le design des cartes. On a droit aux aliens, aux colons, à des vaisseaux de guerre, à des organismes de paix, etc.. L’univers est riche et emprunte à tout ce que l’on connait en matière de SF.

Au final, Race for the Galaxy est un très bon jeu de cartes, mais il peut rebuter plusieurs personnes. Avec des règles très complexes et des logos par forcément lisibles lors de la première partie, le jeu peut décontenancer, voire déplaire. Mais une fois passé ce cap, le jeu se révèle vite addictif et l’envie de refaire une partie pour voir si l’on a bien appréhendé toutes les règles se fait sentir. Bref, un bon jeu auquel il faut accrocher sous peine d’être déçu.

Note : 15/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net