Splendor

splendor

But du Jeu :

Prenez les bonnes gemmes au bon moment pour collecter des cartes qui marquent des points. Le joueur ayant cumulé 12 points le premier gagne.

Avis :

Les blagues les plus courtes sont souvent les meilleurs. Cet adage est une vérité générale que l’on pourrait transposer comme suit : les mécaniques de jeu les plus simples sont souvent les meilleures. En effet, parmi les jeux les plus vendus auprès des spécialistes (on ne parle pas du Monopoly, du Boggle ou des jeux que l’on trouve en grande surface), ce sont, en grande majorité, les jeux qui possèdent des règles simples et une durée assez courte. Time’s Up en est le parfait exemple même s’il n’a rien à voir avec e jeu qui nous préoccupe aujourd’hui. Splendor est à la croisée entre le jeu de cartes et le jeu de plateau. Doté d’une mécanique de jeu fort simple, Splendor fait la part belle aux parties rapides, à a réflexion mais aussi à l’anticipation. Edité chez Space Cowboys, une maison d’édition très peu connu, ce jeu est plaisant et devrait satisfaire tous les joueurs, même ceux qui dont des parties occasionnelles, en famille ou non.

Mais comment fonctionne alors ce jeu ? C’est fort simple, sur la table, il y a un trois lignes de quatre cartes. Elles sont rangées par niveau de force, les plus faciles à avoir en bas et les plus fortes en haut. Ces cartes ont un cout, qu’il faut payer en joyaux (représenté sous la forme de jetons de poker avec le dessin d’un joyau). A chaque tour, le joueur peut prendre soit deux jetons de la même couleur (mais attention, à partir du moment où il y a trois jetons d’une couleur ou moins, il est impossible d’en prendre deux de la même couleur), soit prendre trois jetons de couleurs différentes (vert pour émeraude, rouge pour rubis, blanc pour diamant, bleu et noir pour ce que vous voulez) ou alors d’acheter une cartes en dépensant les joyaux récoltés. La carte acquise, elle permet d’avoir en permanence un joyau de la couleur qu’elle désigne. Ainsi, au fur et à mesure du jeu, les cartes vont s’accumuler et le joueur pourra prendre d’autres cartes sans dépenser des joyaux à outrance, surtout qu’il y a une limite dans la possession de joyaux, il ne faut pas en avoir plus de dix. Afin de rajouter un peu de piments, en début de partie, il y a quatre personnages disponibles qui rapportent des points et qui viennent sous le contrôle du joueur lorsque celui remplit les conditions nécessaires pour l’avoir. Les conditions sont d’avoir un certain nombre de cartes de la même couleur. Enfin, histoire de mettre de la stratégie en avant, il est possible durant son tour de réserver une carte. Cela veut dire que l’on prend la carte sous son contrôle avec une pièce dorée, qui remplace n’importe quelle couleur. Et c’est là le vrai intérêt du jeu puisque l’on voit les jetons et les cartes de chaque joueur, ce qui permet de bloquer un adversaire ou de le ralentir. Bien entendu, cette carte s’active lorsque l’on a suffisamment de joyaux pour payer.

splendor_game

Pour gagner, encore une fois c’est très simple, il faut cumuler douze points. Donc, le premier joueur qui possède douze points, ou plus, a gagné la partie. Chaque carte possède un certain nombre de points, ou pas du tout. Les premières cartes ne possèdent pas de points, elles permettent juste d’obtenir plus de joyaux. Par contre, les cartes plus difficiles à avoir peuvent aller de un point à cinq points. Il est assez ingénieux en fin de partie de bloquer un adversaire qui arrive vers la fin en réservant une carte ou en prenant les jetons dont il pourrait avoir besoin. Ainsi, sous sa mécanique simpliste, le jeu cache un vrai potentiel de stratège et une certaine recherche soit pour embêter l’autre, soit pour aller plus vite. Au niveau du matos, c’est du très bon. Les jetons ne sont pas en carton, mais en plastique rigide et lourd ; Il s’agit de vrais jetons de poker. Les cartes sont solides et assez jolies, même si le dessin est assez anecdotique sur la carte. Le plus gros point faible de Splendor, c’est qu’il ne possède pas un univers fort et dans lequel on peut s’imprégner, mais on chipote.

Au final, Splendor est un jeu assez surprenant. Surprenant car il est vraiment très facile et appréhendable pour un grand nombre de joueurs, autant les néophytes que les joueurs expérimentés, alors qu’il cache une mécanique de jeu qui peut faire la part belle aux stratèges et autres joueurs aimant faire chier leur adversaire. Un jeu que l’on conseille fortement.

Note : 17/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net