Moi Moche et Méchant 2

20532087.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Despicable Me 2

De : Chris Renaud et Pierre Coffin

Avec les Voix de Steve Carell, Kristen Wiig, Russell Brand, Benjamin Bratt

Année : 2013

Pays : Etats-Unis

Genre : Animation

Résumé :

Ayant abandonné la super-criminalité et mis de côté ses activités funestes pour se consacrer à la paternité et élever Margo, Édith et Agnès, Gru, et avec lui, le Professeur Néfario et les Minions, doivent se trouver de nouvelles occupations. Alors qu’il commence à peine à s’adapter à sa nouvelle vie tranquille de père de famille, une organisation ultrasecrète, menant une lutte acharnée contre le Mal à l’échelle planétaire, vient frapper à sa porte. Soudain, c’est à Gru, et à sa nouvelle coéquipière Lucy, que revient la responsabilité de résoudre une série de méfaits spectaculaires. Après tout, qui mieux que l’ex plus méchant méchant de tous les temps, pourrait attraper celui qui rivalise pour lui voler la place qu’il occupait encore récemment.
Rejoignant nos héros, on découvre : Floyd, le propriétaire du salon Eagle Postiche Club pour hommes et suspect numéro 1 du crime le plus abject jamais perpétré depuis le départ de Gru à la retraite ; Silas de Lamolefès, le super-espion à la tête de l’Agence Vigilance de Lynx, patron de Lucy, dont le nom de famille est une source inépuisable d’amusement pour les Minions ; Antonio, le si mielleux objet de l’affection naissante de Margo, et Eduardo Perez, le père d’Antonio, propriétaire du restaurant Salsa & Salsa et l’homme qui se cache peut-être derrière le masque d’El Macho, le plus impitoyable et, comme son nom l’indique, méchant macho que la terre ait jamais porté.

Avis :

Dans le monde de l’animation, il y a deux écoles : Pixar et Dreamworks. Si ce dernier est relativement à la traine, il lui arrive parfois de sortir quelques perles. Puis il y a les indépendants, ceux que l’on entend très peu et qui en général sortent de très bons trucs mais à un rythme moins réguliers que les deux mastodontes de l’animation. Pour accrocher les petits, il faut un design simple et mignon. Pour plaire aux adultes, il faut une histoire intéressante et avec un message porteur sur des valeurs universelles. En règle générale, les films d’animation remplissent parfaitement ce rôle, alliant divertissement et problème sociétal sous-jacent avec une jolie morale. Il y a quelques années, Moi Moche et Méchant avait eu un franc succès, de par son histoire globale, mais aussi et surtout grâce à des personnages, les Minions, sorte de pilules jaunes sur pattes qui déblatèrent des onomatopées et à qui il arrive moult mésaventures. C’est donc avec un certain contentement qu’un second opus voit le jour mais comme on le sait, bien souvent les suites sont inférieures aux premiers. Et pourtant, ce Moi Moche et Méchant 2 est une vraie réussite, au même niveau que son aîné.

21009815_20130603113812906.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Gru était un vilain qui a voulu décrocher la lune. Pour se camoufler, il avait décidé d’adopter trois jeunes orphelines, mais petit à petit, il va tomber sous le charme de ces trois jeunes filles et il va devenir quelque de prévoyant et de gentil. Les années passent et Gru est devenu quelqu’un de bien et de bon. Il est alors kidnappé par une agence de protection car un super-méchant a volé un virus très virulent. Il va faire équipe avec Lucy pour retrouver le voleur et l’arrêter.

Pitch relativement simple à comprendre, Moi Moche et Méchant 2 s’axe sur des thèmes complètement différents par rapport au premier. Ici, on va parler d’une histoire d’amour, de la volonté d’avoir des parents ou tout du moins une mère mais aussi des relations difficiles entre une ado et son père. C’est assez intéressant car ce film va brasser plusieurs générations dans ses messages. Ainsi, un adulte pourra s’y retrouver, surtout s’il est célibataire, mais que ce soit les ados ou les petits enfants, tout le monde va comprendre quelque chose à son niveau de lecture et c’est très important. Se cédant pas à la facilité de beaucoup de Disney de maintenant, mettant l’accent sur « il faut persévérer pour réussir » ou « t’es moche mais intérieurement t’es beau et c’est le plus important », Moi Moche et Méchant 2 s’amuse autour des relations humaines et amoureuses, message à double-tranchant. Et c’est une vraie réussite puisque le film ne tombe pas dans le gnangnan ou la guimauve à excès.

L’autre point agréable, c’est que le film est multi-référentiel. On retrouvera des saynètes qui feront bien sûr penser à Alien ou à d’autres métrages et c’est assez amusant de voir cela. Les minions occuperont une place importante dans ce dessin animé, puisque ce sont les éléments humoristiques. Outre les références à Queen ou encore à certaines photographies célèbres, ils sont hilarants dans leur comportement et possèdent ce petit truc que beaucoup de sidekicks n’ont pas. On retrouvera aussi des références à Machete et l’une des nouveautés viendra des minions violets, complètement voraces et fous, donnant une autre dimension à ce personnage si attachant. D’un point de vue design, c’est vraiment sublime avec une animation de fou furieux. La première séquence avec l’aimant géant est incroyable de réalisme et de beauté.

Si on veut chercher la petite bête, on eut aussi dire que l’histoire est un poil trop compliqué pour des tous petits, mais elle reste très divertissante, donnant lieu à des situations loufoques hilarantes, comme ce poulet de défense dans le restaurant mexicain. On pourrait aussi lui reprocher sa longueur, plus d’une heure et demi et il y a parfois quelques légères longueurs comme la fouille du restaurant mexicain, encore une fois.

21009823_20130603113933023.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Au final, Moi Moche et Méchant 2 est un très bon film d’animation. Alliant un message universel peu commun dans le dessin animé avec une réalisation parfaite et un humour décapant, on peut dire que le duo Renaud et Coffin ont créé une franchise de qualité et qui mérite vraiment le coup d’œil. Et le succès est tel qu’un film accès uniquement sur les Minions verra le jour en 2015. On n’a pas fini de les voir de partout ces bestioles jaunes !

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net