AC/DC – Rock or Bust

141007085209132184

Avis :

Que peuvent bien prouver les membres du groupe AC/DC aujourd’hui ? Groupe de hard rock australien fondé en 1973 par les frères Angus et Malcolm Young, pionnier du heavy metal alors que le groupe se dit jouer du rock n’roll, AC/DC reste l’un de ses noms qui fait tourner les têtes et enchantent beaucoup de personnes au même titre que les Rolling Stones, Metallica ou encore Pink Floyd. Connaissant un immense succès dans les années 70/80, le groupe connait une baisse de régime vers le milieu des années 80. Mais le groupe repart de plus belle à la fin de cette même décennie, asseyant son statut de star mondiale du rock. Revenu en 2008 avec Black Ice, le groupe avait divisé. Fin de vie pour certains, résurrection pour d’autres, le groupe australien montrait tout de même qu’il était toujours présent et qu’il savait faire le show, comme en témoigne la tournée qui avait suivi. Avec les gros soucis de santé de Malcolm Young, membre fondateur du groupe, les fans pensaient que le groupe allait s’arrêter. C’est donc avec une petite surprise que l’on voit débouler Rock or Bust, seizième album de la formation et qui a été enregistré avec Stevie Young, neveu de Malcolm et Angus Young. Après un premier single par forcément convaincant que peut-on dire sur cet effort qui promet tout de même de casser des briques avec la pochette ?

Il faut dire que les deux premiers morceaux sortis n’étaient guère encourageant quant à la qualité artistique du skeud. Rock or Bust ouvre le bal et s’avère plaisant mais sans plus. Il faut dire que le groupe se contente du minimum avec un refrain classique, un schéma simpliste avec un petit solo rapide avant la fin du titre et basta. Le problème c’est que cela ne suffit plus vraiment aujourd’hui et le titre ne s’envole pas vers quelque chose de plus fort et rapide. Play Ball sera du même acabit, ça ressemble à du AC/DC mais ça ne dure pas plus de trois minutes, c’est vite expédié et on était en droit d’en attendre plus d’un groupe comme celui-ci. Alors il est vrai que la rythmique est imparable et que tout cela peut facilement s’écouter à la radio, mais il manque une petite étincelle pour vraiment enflammer le tout. Chose surprenante aussi, c’est que le batteur a dû se faire chier comme un rat mort à l’enregistrement, car il ne possède quasiment aucune variation durant tout le skeud, se contentant de faire le même schéma rythmique. Au rang des titres assez décevants, on peut aussi évoquer Dogs of War, qui s’annonçait parfait avec une montée progressive vers quelque chose d’explosif et qui ne sera qu’un pétard mouillé. Il ne faut pas s’attendre à un Thunderstruck mais plutôt à un mélange entre rock et blues qui n’est pas mauvais mais auquel encore une fois il manque une énergie électrisante, et c’est un peu le comble pour un groupe qui se nomme AC/DC.

dotcom_0

Alors évidemment, tout n’est pas à jeter dans ce skeud, loin de là et on va retrouver des morceaux fortement intéressant. En évoquant le blues, on pourra entendre deux morceaux qui s’inspirent grandement de ce genre avec Rock the Blue Away, allant vers un blues rock intéressant et plutôt plaisant qui tire vers le Bruce Springsteen ou Get Some Rock & Roll Thunder et sa guitare sympathique et sa rythmique assez lente laissant plus de place à la ligne de basse. Hard Times fait aussi écho au blues tout en restant un peu plus rock que les deux morceaux précités. Mais deux morceaux restent très intéressants et montrent que le groupe en a encore sous le pied. Baptism by Fire est résolument le meilleur titre du skeud, délicieusement rock et avec un riff de guitare parfait et une batterie qui s’énerve un peu plus, augmentant ainsi la rapidité et l’énergie, ce qui manquait grandement dans l’album. Enfin, on peut citer aussi Rock the House, un titre court mais ultra efficace avec une gratte juste parfaite et une rythmique qui fait dangereusement hocher la tête. Les deux derniers titres restent efficaces mais finalement se noie dans la masse que propose ce seizième album.

Au final, Rock or Bust, le dernier album d’AC/DC, est un album assez sympathique mais qui est loin, très loin de ce que peut proposer le groupe au meilleur de sa forme. Après une première moitié d’album assez ennuyante, la formation se réveille par la suite pour proposer des titres plus travaillés et bien plus rythmés. Alors il est certain que le skeud va décevoir les puristes (surtout avec une durée aussi courte puisque le skeud dure à peine plus d’une demi-heure), mais le plaisir coupable d’écouter du AC/DC est bien présent et se serait dommage de faire la fine bouche en cette période de vache maigre au niveau rock.

  1. Rock or Bust
  2. Play Ball
  3. Rock the Blues Away
  4. Miss Adventure
  5. Dogs of War
  6. Get Some Rock & Roll Thunder
  7. Hard Times
  8. Baptism by Fire
  9. Rock the House
  10. Sweet Candy
  11. Emission Control

Note : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net