We Are Four Lions

19590889.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Four Lions

De : Chris Morris

Avec Riz Ahmed, Arsher Ali, Nigel Lindsay, Kayvan Novak

Année: 2010

Pays: France, Angleterre

Genre: Comédie

Résumé:

Animé par des envies de grandeur, Omar est déterminé à devenir un soldat du djihad en Angleterre. Avec ses amis, il décide de monter le coup décisif qui fera parler d’eux et de leur cause. Problème : il leur manque le mode d’emploi.

Avis:

Peut-on rire de tout ? Question mainte fois posée avec des réponses qui divergent, mais bien souvent, on est d’accord sur le fait que, oui effectivement, on peut rire de tout. Alors, si oui, on peut rire de l’islam et des terroristes ? Et bien à en croire le film de Chris Morris, la réponse est un grand oui et s’il y avait bien un peuple qui pouvait mettre en scène une telle connerie dans un grand délire, c’est bien nos ami anglais qui décidément osent tout, vraiment tout, même le plus dingue, comme ce « We are 4 Lions« , qui va mettre vos repères à mal, pour en fin de compter dénoncer avec culot, la bêtise humaine et le ridicule des guerres…

19599082.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Omar est un Anglais d’origine pakistanaise. Musulman, il a parfaitement réussi « son intégration ». Un job sympa, il est marié et père d’un jeune garçon. Tout semble aller pour le mieux dans la vie d’Omar. Mais ça, c’est dans les apparences, car en fait, Omar est animé par un destin plus grand. Un destin qui rime avec celui des plus grands Djihadistes. Un destin qui le pousse à créer une cellule terroriste dans sa petite ville. Avec quatre amis aussi convaincus que lui, ils essaient d’élaborer un attentat qui fera parler d’eux et de leurs revendications. Mais le problème, c’est que s’ils ont la motivation, on ne s’improvise pas terroristes comme ça et il leur faut donc « le mode d’emploi ». C’est pour cela qu’ils vont partir au Pakistan suivre un entraînement qui fera d’eux de terribles djihadistes et quand ils renteront, ils pourront enfin éliminer les infidèles de ce pays de merde… Enfin, ça c’est en théorie, car en pratique, c’est une toute autre histoire …

« We are 4 lions« , c’est un petit film anglais qui est sorti en toute discrétion dans les salles et qui fut vite oublié après. À l’époque de sa sortie, le film m’intéressait bien, car je trouvais la bande-annonce vraiment fun, mais il m’aura fallu cinq années pour m’en souvenir, quand j’ai vu que le très talentueux Benedict Cumberbacth jouait dedans (ne vous emballez pas, il y fait juste quelques apparitions vers la fin du film). Du coup, j’ai réussi à me le procurer et je me suis lancé dedans avec la certitude de trouver-là un film qui allait me faire mourir de rire.

Mais je dois dire que le film est tellement inhabituel dans son sujet que j’ai eu un peu de mal à entrer dedans. Pour son premier film, on peut dire que Chris Morris n’a pas choisi la facilité, puisqu’ici il va mettre nos repères les plus « justes » à mal. Comme je l’ai écrit plus haut, « We are 4 lions » est un film qui nous parle de cinq amis terroristes qui veulent tout faire pour faire le plus de victimes en pensant leur cause juste. En gros, le réalisateur nous demande d’aimer des terroristes et de croire et d’espérer l’espace d’un film qu’ils vont réussir leur mission. Un sentiment difficile, je dois dire, et même avec la justesse des dialogues, la façon très humoristique d’aborder le sujet et les situations toutes plus loufoques les unes que les autres, le film a remué en moi un cas de conscience, surtout vers son final. Déjanté et absurde, mais aussi et surtout difficile à accepter. J’en ressors donc mitigé. C’est vrai que j’ai apprécié l’histoire, que j’ai souri tout le long du film, que les comédiens sont tops, que le film ne manque pas d’énergie, de fun et de drôlerie, et qu’il prouve bien que nos amis britanniques sont capables de rire de tout, puisque le film a très bien marché chez eux, mais pour moi, c’est un vrai cas de conscience que j’ai vécu-là. Peut-être même le cas de conscience le plus osé que j’ai pu voir et avoir. Je comprends la démarche, le scénario et son fil rouge sont une très belle critique de la bêtise et de l’absurdité de la guerre, et c’est vrai que je me suis bien éclaté jusqu’à ce final inévitable qui me laisse partagé entre l’envie d’adorer et de me marrer de l’absurdité de la situation, mais en même temps, il est si anormal et dérangeant qu’il me fait remettre en question sur mon propre humour. Dans un sens, c’est que le film de Chris Morris fonctionne bien, je pense que c’est ce que le réalisateur cherchait à faire, et je reste donc là, sans trop savoir quoi penser de ce film. Et je pense qu’il va me falloir un peu de temps pour me décider sur ce film.

Hormis ce petit élément, le reste du film est vraiment sympa. Le réalisateur enchaîne les gags et les situations les plus improbables les unes que les autres. Certaines vraiment osées, comme une scène près d’une prairie, ceux qui ont vu le film comprendront. Les scènes au Pakistan sont hilarantes. Le film est vraiment drôle et il a tous les éléments pour nous faire passer un bon moment. De plus, il est tenu par des comédiens géniaux plus vrais que nature. Les cinq amis sont trop bons, surtout dans leurs conversations en particulier, quand ils essaient de choisir leur cible. Riz Ahmed, qui est un comédien que j’aime bien, explore la comédie avec talent. L’acteur que j’avais toujours vu dans des drames jusque-là possède un sacré bon talent pour faire rire. Nigel Lindsay est hilarant de non-sens dans ses décisions, puis il y a Kayvan Novak, le plus crétin de tous qui m’a fait sourire et rire à chacune de ses répliques.

19599084.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai donc passé un moment sympathique devant ce « We are 4 Loins« . Ces cinq kamikazes du dimanche m’auront bien diverti avec leur mission universelle contre les infidèles. Chris Morris aura osé l’improbable pour son premier film, il tourne en ridicule l’intégrisme musulman et ne donne partie à personne. Dans un sens, je le remercie, car il a remué en moi quelque chose que je n’avais pas ressenti devant un film depuis longtemps, et il me fait me poser des questions. Et plus je pense à ce final et plus je me dis que l’absurdité de celui-ci ne pouvait en être autrement. Ce film est donc une curiosité à découvrir et pour ce qui est de la fin, je vous laisse seul maître juge de vos pensées et vos ressentis.

Note : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net