octobre 28, 2020

X-Men le Commencement

X-Men-Le-Commencement-Affiche-FR-01

De : Matthew Vaughn

Avec James McAvoy, Michael Fassbender, Kevin Bacon

Année : 2011

Pays : Etats-Unis

Genre : Fantastique

Résumé :

Avant que les mutants n’aient révélé leur existence au monde, et avant que Charles Xavier et Erik Lehnsherr ne deviennent le Professeur X et Magneto, ils n’étaient encore que deux jeunes hommes découvrant leurs pouvoirs pour la première fois. Avant de devenir les pires ennemis, ils étaient encore amis, et travaillaient avec d’autres mutants pour empêcher la destruction du monde, l’Armageddon. Au cours de cette opération, le conflit naissant entre les deux hommes s’accentua, et la guerre éternelle entre la Confrérie de Magneto et les X-Men du Professeur X éclata…

Avis :

C’est en 1963 que les x-men font leur première apparition en comics aux Etats-Unis. Fort d’un succès retentissant, ce n’est qu’en 1970 que les super mutants font leur entrée en France. Bien des années plus tard, le succès grandissant et les personnages devenant des incontournables, il était logique de les voir débarquer dans nos salles obscures. Si le premier film était une bonne surprise, avec l’apparition du personnage emblématique de la série, Wolverine, puis un deuxième opus sympathique, le tout s’est gâté avec le dernier film et la trilogie puis le spin-off consacré au mutant préféré des enfants. C’est donc avec une attente fébrile et la peur d’être encore déçu que l’annonce d’un cinquième film avec les mutants étaient en préparation et qu’il allait raconter les origines de l’école du Professeur Xavier et de la dualité entre lui et Magnéto. Proposant des mutants moins connus avec des plus connus, Matthew Vaughn, le papa de l’excellent Kick-Ass, se voit confier une mission assez délicate : regagner la confiance des spectateurs et des fans et plaire à un large public. Le pari est-il gagné ?

Quand on s’attaque à des mythes avec des millions de fans, il ne faut pas se rater sinon, c’est la fessée obligatoire. Matthew Vaughn le sait et comme il a déjà fait un excellent film tiré d’un comics (Kick-Ass), on pourrait penser qu’il va nous faire un énorme film. Et c’est vrai, car X-men le commencement est un excellent film qui surclasse allègrement tous les autres films de la saga. Le scénario de départ est fort sympathique. Un mutant au pouvoir assez puissant du nom de Sebastian Shaw souhaite devenir le roi du monde et utilise son pouvoir à cette fin. Avec la complicité de trois autre mutants, Raptide produisant des tornades, Azazel pouvant se téléporter et Emma Frost, télépathe pouvant se transformer en statue de diamant, Shaw va essayer d’accumuler de l’énergie nucléaire dans son corps pour la propulser sur Terre. Le jeune Xavier, télépathe de talent va chercher des mutants et fonder une école pour leur apprendre à les contrôler et ainsi enrayer le machiavélique Shaw. Alors on va fermer les yeux sur la liberté prise d’utiliser d’autres mutants que les six premiers, puisque l’absence de Iceberg, Cyclope ou Jean Grey démontre que Vaughn souhaite prendre des mutants moins connus mais tout aussi intéressants, comme Havok, Banshee ou encore Darwin. Il en résulte un travail consciencieux, où chaque personnage à son importance. Bien entendu, les deux personnages les plus importants sont Xavier et Magnéto, dont l’amitié puis la dualité va être le premier propos du métrage. La maîtrise technique et narrative du réalisateur est très talentueuse et l’ennui ne pointe jamais son nez. Tout cela est rythmé, avec une ambiance à la fois conviviale, notamment quand les mutants tentent d’apprivoiser leurs pouvoirs, puis assez froide, surtout avec les apparitions de Shaw, personnage glaciale et détestable. Mais le film ne doit pas son succès qu’à  la réalisation, les acteurs sont eux aussi magistraux.

box-office-x-men-first-class-commencent-premiere-classe-texte

La sortie est par là !

Plutôt que de proposer des vieux routards des studios hollywoodiens, le casting de ce film fait la part belle à de jeunes talents entourant trois comédiens un peu plus âgés. Le premier que j’ai envie de citer, c’est Kevin Bacon. Acteur fabuleux, il campe ici un méchant particulièrement jouissif mais qui donne froid dans le dos. Machiavélique, manipulateur, sûr de lui, ce personnage est vraiment détestable, mais on ne peut s’empêcher de s’ébahir devant le talent de Bacon pour interpréter ce genre de personnage à la perfection. Ensuite, il y a Michael Fassbender. Le seul problème avec cet excellent acteur, c’est qu’il vampirise la caméra. En même temps, il n’y peut rien car il possède un charisme incroyable. Dans la peau de Magnéto, il reste très convaincant, incarnant un personnage torturé, ayant souffert de la seconde guerre mondiale et dont son rêve de vengeance est plus fort que tout. James McAvoy, incarnant Charles Xavier, s’en sort aussi très bien dans son rôle de gentil de service. Altruiste, serviable et servant de mentor, l’acteur est à fond dans son rôle et prend du plaisir à jouer ce personnage. Parmi la foule des jeunes acteurs, je nommerai Jennifer Lawrence, incarnant une Mystique parfaite et en proie à des démons intérieurs relevant de sa monstruosité externe, Nicholas Hoult campant Le Fauve avec brio, montrant un mutant intelligent mais timide et prenant conscience de sa difformité ou encore Lucas Till en Havok, jeune fougueux, faisant office de petit lascar au grand cœur. Il ne faut pas non plus oublier Rose Byrne, qui demeure assez épatante dans son rôle de non mutante, ou encore Oliver Platt dans un second rôle presque inutile. Au niveau des effets spéciaux, c’est du grand spectacle, en atteste la scène du sous-marin surgissant hors de l’eau grâce au pouvoir de Magnéto, scène orgasmique au possible et d’une maîtrise incroyable. Bien entendu les tornades de Riptide sont très bonnes aussi les scènes de vol sont très réussies, tout comme les transformations physiques de Mystique, Emma Frost ou Darwin.

Au final, X-Men le Commencement est un excellent film de super-héros, possédant un vrai scénario et des mutants que l’on n’a pas l’habitude de voir. Ne misant pas que sur la dualité entre Magnéto et Xavier, le scénariste a écrit une vraie histoire intelligente qui explique avec brio le début de l’école des mutants. Divertissant, intelligent, jouissif et magnifiquement interprété, le film devient le meilleur de la saga des X-men, et de loin. Bref, un métrage que je conseille pour tous les fans ou ceux qui aiment les films fantastiques.

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.