octobre 29, 2020

Banshee Saison 2

banshee-season-2-poster

D’Après une Idée de : Jonathan Tropper et David Schickler

Avec Antony Starr, Ivana Milicevic, Ulrich Thomsen, Frankie Faison

Pays: Etats-Unis

Genre : Thriller

Nombre d’Episodes : 10

Résumé :

Banshee, une petite ville des Etats-Unis en territoire Amish, en Pennsylvanie, est quelque peu perturbée par un nouvel arrivant énigmatique, expert en arts martiaux, qui se fait passer pour le remplaçant du shérif récemment assassiné. Il a bien l’intention de faire régner la loi, mais à sa manière, concoctant des plans qui ne servent que son intérêt…

Avis :

Pour toucher un plus grand public, beaucoup de séries ont tendance à adoucir leurs propos ou alors à s’autocensurer sur certaines choses notamment sur la violence, le sexe ou encore le vocabulaire utilisé. Mais on remarque de plus en plus un phénomène inverse, c’est-à-dire que beaucoup de séries vont vers un ton très sombre afin de coller au mieux à une demande toujours plus grande. Ce côté dark s’est démocratisé avec le cinéma et on retrouve cette tendance dans beaucoup de styles, et notamment dans les films de super-héros comme The Dark Knight ou encore Man of Steel. Si les super-héros de série commence à s’y mettre comme Arrow ou bien Gotham, d’autres séries y sont depuis leur première saison et envoie du bois, n’hésitant pas à être politiquement incorrect. Banshee fait partie de ces séries qui osent et qui font mouche, répandant une réputation plus que sulfureuse dans le sillon télévisuel. Alors que la première saison était une agréable surprise, cette seconde saison fait encore plus fort, allant encore plus loin dans la violence, le gore et le sexe.

1f069f3ecac745dac5905909ebe5f438

La première saison s’appuyait sur la rencontre plus ou moins fortuite entre deux ex, qui étaient des cambrioleurs professionnels à la solde d’un grand voyou ukrainien au doux nom de Rabbit. Après des retrouvailles sanglantes, le héros, alors sous la fausse identité de Lucas Hood, shérif de la ville, se fait kidnapper par Rabbit, et son ex, Carrie (ou Anna) laisse son père Rabbit pour mort. Seulement, ce dernier s’en sort. La deuxième saison sera donc l’occasion de faire tomber les masques auprès des gens influents de Banshee, mais elle sera aussi le terrain de guerre entre le shérif et Proctor, un ancien amish qui détient toute la ville et fait régner la terreur. Et cela sans compter la traque que mène ce faux shérif pour retrouver Rabbit et lui régler son compte une bonne fois pour toute.

S’il faut regarder une série en ce moment, c’est bien Banshee. Complètement improbable et loufoque, Banshee ose et n’hésite pas à envoyer sévère question action. Si beaucoup de séries s’éternisent, proposant des épisodes souvent inutiles, celle-ci ne s’emmerde pas, ne proposant que dix épisodes, tous servant à quelque chose et racontant soit le passé des personnages, soit leurs actions présentes. Ainsi, cette série rivalise avec des longs-métrages d’un point de vue action, laissant le spectateur pantois devant une réelle maîtrise artistique et nerveuse. Dans chaque épisode il y a du sang, des fusillades ou des combats à mains nues et la série propose toujours des situations hallucinantes comme une bagarre au milieu d’une route fréquentée par des poids lourds. C’est totalement fou, mais la maîtrise de la mise en scène et impressionnante. On retrouve cette audace dans la fusillade de fin ou dans l’avant-dernier épisode, lorsqu’un personnage se faufile dans des couloirs pour abattre Rabbit. Pas de tremblements, pas de Gopro, on est face à une vraie recherche avec des plans de folie.

Mais au-delà de ça, la série s’amuse à parler de thèmes très différent et parfois très sulfureux. On aura une partie sur l’inceste qui reste soft, mais qui est amenée de manière très subtil, sans trop en montrer. On aura aussi les rivalités entre différentes communautés. D’un côté, il y a les amish, rétrograde et pacifiste, mais ayant un mal fou à se faire accepter par les autres personnes et perdant même des jeunes dans leur société, partant pour découvrir d’autres horizons. De l’autre côté, il y a les Kinaho, tribu indienne avec des rites ancestraux et un territoire où le shérif n’a pas autorité. Cela donnera quelques séquences savoureuses avec des personnages charismatiques, dont un monstre qui reviendra dans la prochaine saison. Ces différentes communautés ont toujours tendance à régler leurs problèmes en interne et du coup, les relations entre les communautés et le shérif sont assez intéressantes. Ensuite, la série va brasser d’autres thèmes comme l’amitié, la seconde chance ou les erreurs de jeunesse, notamment avec l’arrivée du fils du shérif mort et c’est vraiment bien. Enfin, le racisme fait partie intégrante de la série, avec des nazis, qui clôturent la saison de manière brutale et totalement inattendue.

Les acteurs sont aussi au diapason, jouant à merveille. Anthony Starr est parfait dans le rôle-titre, étant à la fois charismatique et touchant. On adorera ce bandit au grand cœur, qui en prend plein la gueule mais qui se révèle finalement être quelqu’un de bien. A ses côtés, on retrouvera Hoon Lee en travesti hacker et il est vraiment excellent. Le bémol viendra des personnages féminins, comme Ivana Milicevic, pas assez charismatique et presque détestable ou encore Lily Simmons, que l’on voit à poil tout le temps et qui reste un personnage complexe et totalement détestable. Parmi les méchants, Ulrich Thomsen est ébouriffant en magnat de la viande et de la prostitution, faisant un méchant hautement charismatique et impressionnant, tout comme l’acteur qui joue son bras droit. Bref, on est face à un casting de qualité où chaque acteur habite son personnage et lui donne corps.

364862-ivana-milicevic-dans-la-saison-2-de-620x0-3

Au final, la seconde saison de Banshee est une pure tuerie et cela sur tous les niveaux. Nerveuse, violente, gore, sexuelle, elle possède tous les atouts pour devenir l’une des séries majeures de la télévision. Entre des thèmes très intéressants et un traitement unique, Banshee rivalise avec le septième art et on attend impatiemment la troisième saison qui s’annonce encore plus terrible.

Note : 19/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.