Backstage

18443311.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Emmanuelle Bercot

Avec Emmanuelle Seigner, Isild Le Besco, Noémie Lvovsky, Valéry Zeitoun

Année : 2004

Pays : France

Genre : Drame

Résumé :

Lucie, 17 ans, est une adolescente « ordinaire ». Sa mère, collectionneuse d’autographes, voue un véritable culte à un tas de vedettes et consacre tout son temps libre à ses activités de fan.
Mais Lucie, elle, ne disperse pas ses sentiments. De star dans son cœur, dans sa tête, il n’y en a qu’une. Tout le monde le sait. Ses photos recouvrent les murs de sa chambre, les pages de son cahier de texte.
Un jour, son destin va la conduire à pénétrer dans la vie de son idole.

Avis :

Hier soir dans ma pile de films à voir, j’ai tiré « Backstage » un film d’Emmanuelle Bercot, que je m’étais pris, parce que c’est la talentueuse Emmanuelle Seigner qui tient l’un des rôles principaux. C’est un film qui ne me tentait pas plus que ça, et après avoir passé quelques années sur mon étagère de films à voir, il est enfin tombé et je dois dire avec regret que j’aurais bien mieux fait de le laisser encore quelques années de plus, car j’ai absolument détesté ce film presque de bout en bout.

18809190.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Lauren Marks est une star incontestée de la chanson française. Elle attise le culte autour d’elle en étant aussi énigmatique que talentueuse. Un jour, poussée par son agent, elle participe à une émission de télé. Le but de cette émission est de surprendre un ou une fan chez lui, de passer un bout de temps avec. Pour Lucie, fan absolu de Lauren, cela aurait dû être un moment magique, en dehors du temps, mais la jeune adolescente de dix-sept ans, face à son idole, reste sans voix, sans mot, sans rien et l’émission est un fiasco total. Décidée à rectifier cette erreur, Lucie décide alors de se rendre à l’hôtel de Lauren pour passer un peu de temps avec elle. Cette décision prise sur le moment, va la faire entrer dans l’intimité de son idole, mais la réalité, quelque part entre fascination et déception, va s’avérer bien loin et très proche en même temps de l’image que Lucie a de Lauren Marks.

Et à la découverte de ce film, mes sentiments se sont révélés exacts, puisque « Backstage » fut une très mauvaise expérience de cinéma pour moi.

Si sur le papier l’idée pouvait annoncer quelque chose de bien, à l’image, le film d’Emmanuelle Bercot est parfaitement détestable.

Je n’ai absolument pas accroché avec le scénario, qui est, je dois dire, quasi-inexistant. Pire encore, je l’ai trouvé pitoyable, ridicule avec des rebondissements à dormir debout qui m’ont fait sourire, glauque aussi, morbide à souhait, qui tombe dans le misérabilisme et surtout vulgaire de bout en bout. L’histoire ne fonctionne pas, elle est inintéressante, abusant des clichés.

Pour donner vie à « Backstage« , Bercot a pourtant choisi de bons acteurs, mais les comédiens seront malheureusement à l’image du film. Si Noémie Lvovsky est géniale dans un petit second rôle, qu’Emmanuelle Seigner se réserve de jolies scènes, en copie de Mylène Farmer toute blonde, (malgré le fait que son personnage m’ait agacé), ainsi qu’Edith Le Merdy très bien dans le rôle de la mère de la fan, les autres sont insupportables. Particulièrement, Isild Le Besco, qui joue la fan, et que j’ai trouvé insupportable du premier au dernier plan du film. En transe, tout le long du film, l’actrice m’a beaucoup énervé dans la peau de ce personnage agaçant, dans une histoire qui l’est tout autant, « Backstage » fut donc un moment difficile à terminer. Je n’ai vraiment pas compris le but du film, et ce que la réalisatrice a voulu nous dire avec cette histoire abracadabrantesque.

18809192.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Je ressors donc très déçu et vidé de ce film. Pour ma part « Backstage » fut l’une de mes plus mauvaises expériences cinématographiques. C’est un film que j’ai profondément détesté, avec une histoire à laquelle je n’ai pas du tout accroché et des personnages têtes à claques qui m’ont énervé au plus haut point. Et c’est bien dommage, car il reste des acteurs que j’aime, surtout Noémie Lvovsky qui est encore une fois très bien dans ce rôle et quelques scènes par-ci par-là que j’ai trouvé très bien, comme la scène d’ouverture avec Emmanuelle Seigner en concert, mais c’est bien trop peu face à la lourdeur et la débilité de l’histoire…

Note : 03/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net