avril 15, 2021

Comédie Erotique d’une Nuit d’Eté

19851790.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : A Midsummer Night’s Sex Comedy

De: Woody Allen

Avec Woody Allen, Mia Farrow, José Ferrer, Mary Steenburgen

Année: 1982

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie

Résumé:

Au cours de l’été 1905, Andrew et sa femme reçoivent leurs amis dans une maison de campagne. Le temps d’un week-end, attirances et fantasmes sexuels vont briser ou renforcer la cohésion de ces couples.

Avis:

« Comédie érotique d’une nuit d’été » marque un nouveau tournant dans la carrière de Woody Allen, puisque c’est dans ce film qu’il va donner pour la première fois la réplique à Mia Farrow, sa deuxième actrice fétiche, celle qui va traverser toutes les années 80 à ses côtés, et même un début des années 90.

Dans ma rétro, ce film fait partie de ceux que je découvre et j’étais enthousiasmé à l’idée de découvrir un nouveau film de Woody Allen, mais aussi et surtout de voir comment le réalisateur allait bien pouvoir rendre hommage à William Shakespeare et malheureusement pour moi, j’en ressors déçu. Je ne suis pas parvenu à entrer dans le charme du film et c’est l’ennui qui m’a gagné au fur et à mesure que le film avançait et c’est bien dommage, en même temps une carrière n’est pas faite que de bons films et c’est aussi ce qui fait le charme d’une rétro, découvrir le bon, comme le moins bon.

19851781.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Andrew et sa femme s’apprêtent à recevoir des amis pour le weekend. Deux couples viennent passer quelques jours qui s’annoncent des plus plaisants.

Alors que les amis se rencontrent pour la première fois, les attirances, les fantasmes, les envies et les trahisons, et même certains secrets vont faire surface. Alors que le weekend semblait parti sous les meilleurs auspices, il pourrait s’achever d’une drôle de manière.

Pour son onzième film en tant que réalisateur, Woody Allen décide cette fois de rendre hommage à William Shakespeare avec une comédie de mœurs dont le titre rappelle de suite la pièce « Songe d’une nuit d’été » du célèbre auteur anglais.

Petite comédie de mœurs, ce « nouveau film » de Woody Allen reprend tout ce qui est cher à son auteur (amour, mort, philosophie, le passé, le présent et l’avenir) et le tout dans une ambiance bon enfant. Si sur le papier le projet a de quoi être excitant, la plume d’Allen dans une ambiance Shakespearienne, sur les écrans, ce n’est pas la même chanson et c’est moins sympa que ça en a l’air. À ma grande surprise, alors que tous les ingrédients sont réunis pour que le film soit agréable, et même génial dans la filmographie de Woody Allen, le film n’a pas réussi à me captiver, ni même m’amuser. J’ai trouvé l’ambiance sans charme, alors que les décors, les costumes et les paysages de la campagne sont jolis. L’intrigue se tient, mais je ne l’ai pas trouvé prenante, il manque ce petit quelque chose pour vraiment rendre le film captivant. L’histoire que nous raconte Woody Allen aurait pu être bien, mais j’ai trouvé qu’elle tournait en rond. Il ne se passe pas grand-chose, et le peu qu’il s’y passe ne m’a pas passionné, je peux même dire que ça m’a ennuyé. J’ai eu la désagréable sensation que le film parlait pour ne rien dire en fait. L’histoire n’avance pas et puis elle est prévisible. Quand on regarde le film, il est très facile de savoir comment ça va se finir. Il ne m’a pas tenu en haleine et il n’y pas de suspens.

Bien sûr, le film a tout de même de bons côtés, certains passages sont drôles et bien tournés. Il y a des idées sympathiques, comme le personnage de Woody Allen qui est un inventeur ou la sorte de machine volante qu’Andrew a inventée. Il y a aussi quelques dialogues bien tournés, bien placés et des conversations intéressantes, mais ça, c’est trop peu malheureusement pour arriver à me convaincre. Et je suis resté dans l’attente que le film commence vraiment.

Dans ma rétro consacré à Woody Allen, il y a une chose que j’apprécie énormément. J’ai toujours apprécié les films d’Allen, mais j’avais du mal quand le réalisateur était aussi comédien, je trouvais que son personnage avait tendance à me taper sur les nerfs, et peu de films où il jouait un rôle me plaisait. Mais au fur et à mesure que je découvre ses premiers films et lui comme comédien, j’apprécie de plus en plus Woody Allen acteur. Je me rends compte des nuances, des différences de personnages et j’apprécie de plus en plus, ce qui est une belle surprise, car je n’aurais pas cru ça possible. Woody Allen tient le rôle d’Andrew, un homme qui s’ennuie dans la vie comme dans son mariage et qui va découvrir des sentiments cachés en lui quand une ex refait surface dans sa vie aux bras d’un autre. J’ai trouvé Allen drôle, et c’est même le seul personnage avec lequel j’ai vraiment accroché.

Là où j’éprouve une belle déception, c’est envers la belle Mia Farrow, car l’actrice joue pour la première fois devant la caméra de Woody et je m’attendais à un rôle extraordinaire, mais à la place, j’ai trouvé un personnage assez fade, sans trop de relief. L’actrice n’est pas mauvaise, mais elle n’est pas excellente non plus.

19851783.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est donc une comédie faiblarde que livre là le réalisateur. C’est un film devant lequel je ressors déçu, car je n’ai pas trouvé l’ambiance shakespearienne que je m’attendais à trouver, et surtout je me suis ennuyé devant ce film, car je suis resté dans l’attente que le film devienne intéressant, mais malheureusement ce ne fut pas le cas.

Note : 08/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.