décembre 2, 2020

The Murderer

19763370.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Hwanghae

De : Hong-Jin Na

Avec Yun-Seok Kim, Jung-Woo Ha, Jo Seong-Ha, Chul-Min Lee

Année: 2011

Pays: Corée du Sud

Genre: Thriller

Résumé:

Yanji, ville chinoise de la Préfecture de Yanbian, coincée entre la Corée du Nord et la Russie, où vivent quelques 800 000 Sino-coréens surnommés les «Joseon-Jok.» 50% de cette population vit d’activités illégales. Gu-nam, chauffeur de taxi, y mène une vie misérable. Depuis six mois, il est sans nouvelles de sa femme, partie en Corée du Sud pour chercher du travail. Myun, un parrain local, lui propose de l’aider à passer en Corée pour retrouver sa femme et même de rembourser ses dettes de jeu. En contrepartie il devra simplement… y assassiner un inconnu. Mais rien ne se passera comme prévu…

Avis:

Hong-jin Na, c’est le petit nouveau venu dans le décor du cinéma coréen. Avec « The Chaser » le jeune réalisateur se fait remarquer et deux ans après le voici avec « The Murderer » un thriller bien glauque et prenant comme je les aime. Le réalisateur réalise là un film sans concession et nous entraîne dans une spirale infernale.

20081716.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Yanji est une ville chinoise coincée entre la Corée du Nord et la Russie. Gu-nam est un petit chauffeur de taxi, qui vit de petits trafics pour survivre. Sa femme est partie illégalement en Corée du Sud, pour changer de vie et essayer de s’en sortir mieux et cela fait maintenant six mois que Gu-nam n’a plus de nouvelles d’elle.

Myun, un parrain local, lui propose d’entrer en Corée pour y effectuer un petit service. Il devra tuer un homme pour Myun. Un homme qui habite dans la ville où sa femme s’est rendue, il pourra donc en contre-partie rechercher sa femme. Évidemment, Gu-nam accepte, mais rien ne va se passer comme prévu et bientôt Gu-nam est recherché partout dans le pays.

Hong-jin Na réalise ici un film qui a un sacré caractère. Le scénario est très accrocheur et l’ambiance dans laquelle le film baigne est terrible. Le réalisateur va prendre tout son temps pour nous expliquer le contexte de son film. C’est dans une Corée appauvrie et désespérée que le réalisateur place son intrigue. Le film est un peu long à démarrer, mais reste toujours intéressant. Le réalisateur prend le temps de nous faire découvrir ce personnage assez attachant. Le film avance et c’est avec plaisir que je découvre tout un univers. Avant d’être le thriller qu’il s’apprête à devenir sur la deuxième partie du film, le réalisateur en profite pour aborder un sujet de société dur, dramatique, et met en lumière tout une population qu’on appelle les « Joseon-Jok. ». Comme des sans-papiers, ce sont des clandestins qui sont entrés illégalement en Corée et qui rêvent d’un avenir meilleur et vivent dans des conditions misérables. Le héros du film va donc faire le parcours d’un « Joseon-Jok » pour entrer dans le pays et y effectuer sa mission. Sans trop appuyer le débat, sans nous donner son avis sur le problème, le réalisateur se pose en observateur de ce phénomène, nous le livre, mais n’oubliera pas que ce n’est que la toile de fond de son film et qui petit à petit referme le piège sur son « héros ».

Puis une fois son héros pris dans la spirale infernale, le film change du tout au tout. Action, courses poursuites, enquêtes pour découvrir la vérité, le film est violent et n’y va pas par quatre chemins. Torture, enlèvements, fights, le film a du rythme, les rebondissements sont bons et la quête de vérité de Gu-nam est passionnante. Le scénario est impeccable, jusqu’au bout. Le film est dur, violent, mais aussi touchant, réaliste et humain à la fois, je me suis laissé embarquer au plus près de son personnage et ça faisait bien longtemps qu’un film asiatique ne m’avait pas autant passionné.

Le réalisateur nous a concocté des scènes mémorables dans ce film. Tout le final avec le personnage de Myun m’a collé des frissons. Les scènes de poursuites sont très réalistes, la mise en scène est nerveuse et puis l’atmosphère est terriblement inquiétante et violente. On dirait bien que Hong-jin Na a tout compris au thriller et j’ai très hâte de découvrir son premier film. D’ailleurs après avoir vu celui-là, j’ai foncé prendre « The Chaser » que je vais découvrir avec impatience.

Les personnages sont impeccablement tenus par les comédiens qui les incarnent. Jung-woo Ha qui joue Gu-nam est excellent. Yun-seok Kim qui joue Myun, le parrain local est terrible. Charismatique et dingue comme le faut, il fait presque flipper. Jo Seong-Ha est bien fourbe comme il le faut. C’est un personnage passionnant dans sa lâcheté et le pouvoir qu’il croit détenir. D’ailleurs, la confrontation entre lui et Jung-woo Ha est jouissive.

20081719.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« The Murderer » est donc une excellente surprise. C’est un film radical, prenant, qui a un sacré caractère. Il bénéficie d’un excellent scénario et me fait découvrir un réalisateur plein de promesses. J’ai hâte de voir son premier film et les suivants, même si apparemment son prochain sera un remake américain de son propre film. Mais bon apparemment, ce serait avec Dicaprio, alors très hâte de voir ça.

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.