décembre 5, 2020

Wolf

wolf wolf 1993 real : Mike Nichols

De : Mike Nichols

Avec Jack Nicholson, Michelle Pfeiffer, James Spader, Christopher Plummer

Année : 1994

Pays : Etats-Unis

Genre : Fantastique

Résumé :

Lorsque, par une nuit de pleine lune, l’éditeur new-yorkais Will Randall se fait mordre par un loup qu’il a renversé en voiture, il ignore que cet accident va changer le cours de sa vie.

Avis :

Sur la planète cinéma, on ne présente plus le grand Mike Nichols, réalisateur de « Qui a peur de Virginia Woolf ?« , « A propos d’Henry » ou son plus célèbre « Le Lauréat« .

Dans la très belle carrière du réalisateur, en 1994, il décide de s’essayer dans le domaine du fantastique et nous livre « Wolf« , un film qui voit Jack Nicholson jouer un loup-garou et « Wolf » est bien l’un de mes films préférés dans le domaine des loups-garous. C’est un film que j’adore revoir de temps en temps et que je revois toujours avec autant d’enthousiasme.

wolf wolf 1993 real : Mike Nichols Jack Nicholson

Un soir, par une nuit de pleine lune, Will Randall, grand éditeur d’une célèbre maison d’édition new-yorkaise, percute un animal. Sous le choc, il veut voir ce qu’il a percuté et si la bête est encore vivante. Ce qu’il vient de renverser est apparemment un loup et comme ce dernier a l’air mort, il décide de l’évacuer de la route. Mais la bête se réveille et mort Will à la main.

L’homme rentre chez lui choqué. Mais très vite, des changements s’opèrent en lui. Ses sens sont plus développés, son instinct aussi. Will se sent parfaitement bien, mais il y a un prix à payer et Will ne va pas tarder à s’en rendre compte.

Film mythique, « Wolf » fait partie de ces films indémodables dans son genre. C’est grâce à une intrigue soignée et une belle mise en abîme que Mike Nichols nous offre l’un des meilleurs films de loups-garous que j’ai pu voir.

Ce que j’aime dans ce film, c’est qu’il est différent des autres films sur les loups-garous. J’aime la façon dont le réalisateur nous raconte cette intrigue. Le scénario du film est super, bien plus intelligent qu’il n’en a l’air avec plusieurs histoires dans l’histoire. Le réalisateur prend le temps de nous montrer les bons et les mauvais côtés de ce que ces changements vont apporter dans la vie de Will. Il développe aussi, avec une histoire en parallèle, que l’homme peut être aussi un loup pour l’homme et la confrontation entre deux personnages est terrible.

J’adore l’ambiance qu’a ce film, inquiétant, sombre, qui emprunte aussi bien à l’épouvante qu’au film fantastique et puis, elle est typiquement sortie des années 90, une période que j’aime beaucoup. C’est vrai que le film a un peu vieilli, surtout dans le visuel des loups, mais je trouve que ça va très bien avec l’époque à laquelle il a été filmé et ce n’est pas dérangeant. D’autres films ont bien plus mal vieilli que « Wolf« .

Il y a quelque chose de fascinant dans ce film, aussi bien par le traitement de son histoire, (presque poétique à la fin), que comment le réalisateur va faire monter petit à petit la pression, autour du personnage, de ses actions et du fait qu’il se rende compte du mal qu’il peut faire, où de ce qu’il a pu faire, pour aller vers ce final, aussi bon que prévisible. Mais ce n’est pas grave, puisqu’on ne l’aurais pas voulu autrement.

J’adore l’histoire que le réalisateur a fait naître entre Jack Nicholson et Michelle Pfeiffer. Comme pour le film le reste du film, il y a quelque de différent chez eux. C’est entre curiosité, fascination et doute que leur histoire évolue.

J’aime la réalisation de ce film. Mike Nichols nous offre de belles scènes marquantes, comme la poursuite d’un daim en pleine forêt. Je trouve que le film a beaucoup de classe. Il est simple, mais original. Il ne tombe pas dans le démonstratif, dans les effets spéciaux à outrance. Ici, le réalisateur se base sur l’ambiance, la musique (superbe) et le jeu de ses acteurs pour créer le tout et ça fonctionne très bien.

C’est aussi un incontournable dans la carrière de Jack Nicholson. Si Michelle Pfeiffer est excellente, au top même, James Spader tout aussi bien. Que le film offre de petits rôles à Christopher Plummer, Om Puri (j’adore sa scène), Ron Rifkin ou bien Richard Jenkins, et même de la figuration pour David Schwimmer, le film repose presque entièrement sur l’incroyable prestation de Jack Nicholson. L’acteur est parfait dans la peau du loup, il est même terrifiant par ses regards possédés par la bête en lui. Puis on sent que le comédien s’efface totalement derrière le rôle et qu’il y prend un malin plaisir. Même si le film est très bon et que je l’aime, je pense que malgré toutes ses qualités, c’est aussi grâce à Nicholson qu’il sort du lot et qu’il reste dans les annales des films de ce genre.

wolf wolf 1993 real : Mike Nichols Jack Nicholson

Avec « Wolf« , Mike Nichols réalise là un excellent film, que j’aime beaucoup. Sur tous les films que j’ai vu du réalisateur, je peux le mettre directement dans le top du cinéaste, comme la prestation de Nicholson de suite aussi dans mon top du comédien. « Wolf » fait donc partie des films immanquables en ce qui concerne les loups-garous. Un film à voir et à revoir.

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.