octobre 24, 2021

Sons of Anarchy

422711_w450

Auteurs : Christopher Golden et Damian Couceiro

Editeur : Label 619

Genre : Policier

Résumé :

À court d’options, Kendra, une jeune fille dont la vie est en danger, rentre à Charming pour demander l’aide des Sons of Anarchy. Quand il apprend qu’elle est l’orpheline d’un ancien membre, Tig décide de la protéger coûte que coûte. Afin d’éviter une issue fatale pour SAMCRO et Kendra, les Sons devront oublier les vieilles alliances et mettre leurs vies en jeu.

Entre honneur et trahison, SAMCRO devra rester soudé pour affronter cette nouvelle menace…

Avis :

Le produit dérivé fait partie de notre culture. Que ce soit pour des films, des séries ou encore des jeux vidéo, il est devenu presque normal de voir débouler des figurines, des adaptations littéraires ou encore des spin-off avec d’autres personnages. Bien entendu, le but premier du produit dérivé est de faire vendre et de faire casquer les fans et les inconditionnels de la collection. Cela marche puisque bon nombre de fans de films d’horreur collectionne les figurines par exemple. Sur ce marché florissant, la BD et le Comics ne sont pas en berne. Il faut dire qu’ils sont souvent une source d’inspiration pour le septième art, mais ils sont aussi l’occasion de raconter d’autres histoires dans des univers connus. Vu le succès, mérité, de la série Sons of Anarchy, il était presque logique de voir débouler des figurines mais aussi des histoires parallèles en comics. Mais sommes-nous face à une version purement mercantile et sans intérêt ou bien ce produit est-il l’occasion de retrouver nos bikers préférés dans une mésaventure sanglante ?

anarchy-comic

Le scénario n’a rien de bien engageant, au sens où il propose une simple virée en balade. Kendra est la fille de Kozik, un membre du club s’étant fait abattre lors d’une fusillade. Elle découvre alors que la boîte de porno pour qui elle travaille fait aussi dans la pédophilie ; Elle décide alors de protéger les deux gamines qu’elle a trouvé et part rejoindre Samcro par peur des représailles de son patron, qui est une ordure prête à tout. Tig, alors meilleur ami de Kozik, fait la promesse à Kendra de l’amener à Tacoma pour être en sécurité. Le problème, c’est que son mac est lié à Lin et que Clay essaye toujours d’interférer dans les affaires du club. Pas de doutes, on est face à une histoire qui pourrait très bien figurer dans un épisode des Sons of Anarchy. Cela promet de la violence, des négociations et un passage centré sur un personnage en particulier.

En fait, cette petite histoire se situe durant la saison 5 de la série télévisée. Le groupe sort à peine prison, Tig a vu sa fille brûlée par Damon Pope et Clay est toujours présent. Pour ceux qui suivent la série assidûment et qui en sont à la dernière saison passant en ce moment, ce tome sera un long retour en arrière. Mais peu importe, on est toujours en joie de retourner à Charming. D’un point de vue scénaristique, l’histoire n’apporte rien à la série. Il s’agit simplement de quelque chose qui aurait se passer entre deux épisodes. Le principal avantage de cette histoire, c’est qu’elle se centre sur le personnage de Tig, le loufoque de la bande, celui qui a des gouts déviants, pour en faire un portrait beaucoup plus attachant suite à la mort de sa fille. On va donc voir un personnage torturé, mal dans sa peau et qui a besoin de se vider la tête. Ainsi, il fera une projection pour rapport à cette Kendra et essayera par tous les moyens de la sauver.

Autre point positif, c’est que le comic est respectueux de la série. En ce sens où il ne crée pas de personnages inutiles, continue d’explorer la liaison tumultueuse entre les chinois et Samcro et garde un aspect violent propre à la série. Encore une fois, le scénario fait la part belle aux fusillades et aux morts violentes. On retrouvera aussi nos personnages, plutôt bien croqués, dans des situations délicates, essayant de ménager Tig pour qu’il ne fasse pas de conneries avec les niners. Par contre, il ne faudra pas chercher midi à quatorze heures, tout cela est très basique et c’est même un peu décevant quand on voit la qualité d’écriture de la série télé. C’est très binaire, il n’y aura aucune surprise et en ce sens, c’est un peu dommage. Néanmoins, les dessins sont plutôt jolis et là aussi, on reste dans l’esprit de la série. Mais on pourra tout de même râler sur le comportement de Jax, notamment avec Tara, puisqu’il la chouchoute énormément, chose que l’on ne voit pas dans la série.

SonOfAnarchy_T1_pl3

Au final, Sons of Anarchy, version comics, est assez plaisant sans pour autant être le coup de théâtre comme le fait la série à chaque fin d’épisode. C’est violent, divertissant, garde un lien avec la série, promet une suite, mais c’est très basique, binaire et l’intrigue tient sur un timbre-poste. Du coup, on peut être déçu par cette histoire, qui se termine dans ce premier tome, mais il est difficile de bouder son plaisir quand on retrouve Samcro et son atmosphère si particulière. I’m Riding in this World…

Note : 15/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.