Les Schtroumpfs 2

21009659_20130531124705297.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : The Smurfs 2

De : Raja Gosnell

Avec Neil Patrick Harris, Brendan Gleeson, Jayma Mays, Hank Azaria

Année: 2013

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie, Animation

Résumé:

Cherchant désespérément à s’emparer de la puissance de l’essence magique des Schtroumpfs, Gargamel a inventé les Canailles, de minuscules créatures. Mais pour que leur transformation en vrais Schtroumpfs soit complète, il lui manque encore la formule secrète que détient la Schtroumpfette. Il parvient à kidnapper la demoiselle et l’emmène à Paris pour accomplir son plan diabolique…
Pour avoir une chance de sauver la belle, il va falloir tous les talents du Grand Schtroumpf, du Schtroumpf maladroit, du Schtroumpf grognon, du Schtroumpf coquet et de leurs amis humains, Patrick et Grace. Ils vont être obligés de rivaliser d’ingéniosité et de courage, car le danger est partout. Ils  vont aussi devoir convaincre la Schtroumpfette que sa place est bien parmi eux, et pas avec les Canailles…

Avis:

Le premier film Schtroumpfs avait été bizarrement une bonne surprise. C’était un film devant lequel j’avais retrouvé mon âme d’enfant et c’était super cool de voir ces petits bonhommes bleus sur grands écrans.

Alors malgré des bandes-annonces lamentables avec tout ce que je déteste, je me suis laissé tenter par ce deuxième film, tout en craignant le pire. Et alors que le début est comme les bandes-annonces l’annonçaient, je me suis finalement laissé entraîner dans cette aventure parisienne et j’avoue avoir passé un bon moment.

21006204_20130515181640413.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Les Schtroumpfs sont désormais tranquilles dans leur pays enchanté. Depuis leur aventure dans le monde réel, ils ont réussi à se débarrasser de l’infâme Gargamel, qui est resté piégé dans le monde réel. Mais le sorcier n’a pas perdu son temps et a inventé un terrible plan pour devenir le maître du monde. Pour cela, il lui faut la Schtroumpfette, car elle seule connait la mystérieuse formule qui transforme les canailles en Schtroumpfs.

Pour cela Gargamel a envoyé la canaille Vexy pour kidnapper la sctroumphette et la ramener dans notre monde. Le grand Schtroumpf organise alors une mission de sauvetage et pour cela, il lui faut l’aide de Patrick.

Dans les années 2000, Raja Gosnell s’était attaqué à « Scooby-Doo« , alors pour les années 2010, le réalisateur a décidé de s’attaquer cette fois-ci aux Schtroumpfs, ces célèbres petits personnages bleus inventés par Peyo.

Malgré des bandes-annonces assez rédhibitoires pour le premier sorti en 2011, j’avoue avoir trouvé le film très sympa à regarder et je n’étais pas contre un deuxième film et c’est avec un certain enchantement que j’avais constaté que les bandes-annonces du deuxième film étaient pires que le premier, ce qui bizarrement laissait envisager un bon film. Bien sûr la surprise du premier n’est plus, mais si j’ai eu du mal à entrer dans le film, « Les Schtroumpfs 2 » m’a finalement séduit et amusé et m’a fait revenir en enfance.

J’ai bien aimé l’histoire que le film nous présente. Cette pauvre petite Schtroumpfette, toute touchante parce que les Schtroumpfs ont oublié son anniversaire. Bien sûr, c’est un peu facile de la faire kidnapper par Gargamel à ce moment, mais pourtant le film fonctionne bien et je me suis laissé entraîner dans cette aventure. L’ambiance est cool et fun, une scène à dos de cigognes m’a particulièrement plu. Le film regorge de moments drôles, de comédie et de n’importe quoi qui m’ont aéré l’esprit. Il y a bien quelques moments où je trouve que le réalisateur aurait pu s’abstenir. Par exemple, des moments filmés au ralenti avec une musique à la mode, ce qui est clairement commercial pour faire vendre tel ou tel artiste. C’est un peu rédhibitoire, à chacun de ces moments, je suis ressorti du film et c’est bien dommage ce côté tape à l’œil qui fait plus ridicule qu’autre chose. C’est même la seule chose que j’ai à reprocher au film, car pour le reste, je trouve ça amusant.

Ah si, je vous mens, car j’ai autre chose à reprocher à ce film, une chose qui m’a beaucoup amusé en même temps, malgré le manque de crédibilité. Après New-York pour le premier film, le réalisateur a décidé cette fois-ci de poser sa caméra à Paris, capitale des amoureux et du romantisme. Eh bien, je crois que ce réalisateur n’a jamais mis les pieds à Paris. Oui, c’était très drôle de voir cette capitale surréaliste, complètement déserte dans les rues après vingt-deux heures, surtout le quartier de l’opéra. C’était amusant de voir les rues sans voitures avec des places pour se garer partout, un Paris qui fait rêver, car dans la réalité ce n’est pas du tout comme ça. Mais bon, c’est un petit détail que j’ai trouvé amusant.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé certains des Schtroumpfs du premier, même si j’aurais préféré la première équipe que le grand Schtroumpf avait choisie. Les deux canailles du film sont amusantes, en particulier Hackus, une canaille un peu simplette.

Ce qui me fait aussi beaucoup aimer les Schtroumpfs, c’est Hank Azaria dans la peau du terrible, de l’infâme Gargamel. C’est le rôle de sa vie et l’acteur s’éclate à l’incarner. Ses mimiquess, ses cris de douleur, ses réflexions avec lui-même, j’adore, il me fait vraiment mourir de rire. Il est tellement con et son chat est tout aussi drôle. D’ailleurs s’il n’était pas là, les deux films auraient moins de saveurs et j’ai bien du mal à voir quelqu’un d’autre dans le rôle.

Du côté des gentils, les Schtroumpfs refont appel à Patrick, qui est toujours joué avec drôlerie et désespoir par Neil Patrick Harris. L’acteur reste très sympa dans le rôle, qui voit son personnage plus développé. Par contre, j’aimerais savoir comment ils ont réussi à faire signer le grand Brendan Gleeson pour ce film, où l’acteur se voit offrir un rôle, drôle, ça c’est sûr, mais quand même assez ridicule et j’ai vraiment été surpris de le voir dans ce film. C’est vraiment à mille lieux de ce que l’acteur fait habituellement.

21012564_2013061416422258.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Même si le film n’est pas parfait, et même parfois un peu nul. Même si j’ai eu du mal à entrer dans celui-ci, alors que le premier m’avait séduit tout de suite, j’avoue que j’ai passé un bon moment devant ce deuxième Les Schtroumpfs. Ce n’est pas la comédie de l’année, ni même le meilleur film pour enfants que j’ai pu voir, mais ça reste amusant et grâce au duo, Gargamel/Azraël, je me suis encore une fois bien marré. Après si vous n’avez pas aimé le premier film, oubliez de suite, car il reste dans le même humour.

Note : 11/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net