mars 5, 2021

Si Je Reste

photo.php

Titre Original : If I Stay

De : R.J Culter

Avec Chloe Grace Moretz, Mireille Enos, Joshua Leonard, Jamie Blackley

Année : 2014

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame

Résumé :

En un seul moment, tout peut changer. Mia, 17 ans, n’a aucun souvenir de l’accident : elle arrive uniquement à se rappeler avoir roulé le long de la route enneigée de l’Oregon avec sa famille. Puis, en un clin d’œil, elle se retrouve observant son propre corps dévasté … L’adolescente sera tiraillée entre l’envie de rejoindre ses parents dans l’au-delà et celle de se réveiller et de retrouver son petit ami et ses proches…

Avis :

Il y a maintenant quatre ans, débarquait sur nos écrans « Kick-Ass » et sa panoplie de super-héros inhabituels. Dans le lot, un nom va ressortir de ce film, Hit-Girl, une très jeune fille au tempérament étonnant. Ce personnage est tenu par la toute jeune et charismatique Chlöe Grace-Moretz et la jeune fille va voler la vedette à tout le monde si bien qu’en quatre ans, on va assister à une sacrée montée en flèche de la jeune star. Tournant pour les plus grands, de Martin Scorsese à Tim Burton en passant par Olivier Assayas, rien ne semble la freiner dans sa lancée. Après avoir incarné « Carrie » l’année passée, elle nous revient cette fois dans la peau d’une adolescente virtuose, face à l’un des choix les plus difficiles à faire dans une « vie ».

274014.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Mia est une jeune violoncelliste de talent. Passionnée par Back, Schubert et Beethoven, elle vit pourtant dans une famille de rockeurs et elle se sent un peu comme une extraterrestre au milieu de David Bowie, Iggy Pop et les Stones… Alors qu’elle vient de se séparer de son copain, Mia et toute sa famille vont avoir un grave accident de voiture. Mia est dans le coma, mais son esprit lui est bien présent et éveillé, bloqué en dehors de son corps. Si elle se réveille, elle sera orpheline. Elle seule a les cartes en main et peut décider de partir ou de rester. D’affronter la vie face à l’absence de ceux qu’on aime. Que faire, et si elle reste que va-t-il se passer ?

Bien le bonjour à vous chers amis lecteurs et bienvenue dans l’un des festivals de clichés de l’année !

Bon, je vous l’accorde, il est facile de taper dessus d’emblée tant la bande-annonce laissait présager ceci, mais quand même.

Alors avant de parler de ce qui m’a déplu, et même agacé, je vais plutôt aborder ce que j’ai apprécié, car tout le film n’est pas aussi mauvais que je l’avais imaginé.

Je trouve l’idée originale, et le concept me poussait à aller le voir. Mais le scénario est en demi-teinte, avec deux histoires, voire même trois, dans l’histoire. Des histoires plus ou moins accrocheuses. Le film est construit à partir de flashbacks que la belle Mia va nous raconter, pendant qu’elle erre (au présent), dans les couloirs de l’hôpital. Une narration que le réalisateur maîtrise bien d’ailleurs, nous faisant passer avec rythme et sans gêne du présent au passé.

Le film aura donc plusieurs niveaux de lecture. Pendant que le personnage de Mia voit sa vie totalement lui échapper et se détruire sous ses yeux impuissants, le film nous racontera aussi les deux dernières années passées, où elle a rencontré Adam, un garçon un peu plus âgé qu’elle et leader d’un groupe de rock local qui commence à faire parler de lui. Dans leur histoire, j’ai bien aimé le rapport que le réalisateur fait entretenir entre les personnages et la musique. C’est même ce que j’ai trouvé le plus intéressant, même si cela pêche encore dans l’excès de clichés. Et c’est d’ailleurs ce trop-plein de clichés qui fait que le film reste assez fade dans le fond. Les personnages sont hyper stéréotypés, ce qui m’a gêné. Même s’il la belle Chlöe Grace-Moretz est talentueuse et que le film nous réserve de belles scènes en sa présence, elle n’arrive pas à tenir tout le film sur ses petites épaules. Le scénario qui aurait pu être sympa est ici complètement prévisible de A à Z. Et c’est bien dommage, car on voit tout arriver avant que ça se produise. Les rebondissements enchaînent tellement de clichés à la suite que le film en devient un véritable festival et rien ne nous sera épargné. Il y a bien plusieurs moments sympas, mais ce n’est pas assez pour nous emporter vraiment dans l’histoire de la pauvre Mia. D’ailleurs, je dois confesser que malgré le côté tire larmes de l’histoire, le film et les personnages ne m’ont pas touché de par leur destinée. Le film se regarde, fait parfois sourire, mais malheureusement, il ne se vit pas, il ne bouleverse pas et c’est bien trop stéréotypé pour toucher vraiment.

439720.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le casting est plutôt réussi. Chlöe Grace-Moretz nous démontre encore l’étendue de son talent, crédible aussi bien dans une jeune violoniste virtuose que dans la peau de cette adolescente, face à ce choix crucial qui va lui être proposé. Les parents joués par Mireille Enos et Joshua Leonard sont géniaux, drôles, et sympathiques, ce sont les deux personnages qui m’ont le plus intéressés. Par contre, là où ça ne fonctionne pas du tout, c’est dans le choix de Jamie Blackley pour jouer Adam. J’ai trouvé l’acteur mauvais au possible et prétentieux. En rockeur, on n’y croit pas une seconde. Je trouve qu’il joue comme une patate et ne tient pas la route face au talent de Chlöe Grace-Moretz. Idem, pour Liana Liberato, qui joue la meilleure amie de Mia et qui manque de charisme. En plus de ça, je ne sais pas si c’est fait exprès, mais là aussi c’est raté, ils ont eu la riche idée de faire ressembler l’actrice à Ali McGraw dans « Love Story » et ça ne marche clairement pas.

Voilà ce que je pouvais dire sur « Si je reste« . Le film se regarde et s’oublie vite. C’est un film qui a autant de qualités que de défauts. Je n’ai pas passé un mauvais moment devant, je ne me suis pas ennuyé, mais avec une idée comme celle-là, le film aurait pu être tellement plus prenant. C’est vraiment dommage.

Note : 09/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.